Projet des Arquebusiers à Delémont : message à revoir

Le Conseil de ville a souhaité apporter des compléments au dossier qui prévoit la construction ...
Projet des Arquebusiers à Delémont : message à revoir

Le Conseil de ville a souhaité apporter des compléments au dossier qui prévoit la construction d’une école, de logements, d’un parking et d’un espace public. Il procédera à une deuxième lecture en juin

Le Conseil de ville de Delémont a siégé à la salle Saint-Georges, Covid-19 oblige. Le Conseil de ville de Delémont a siégé à la salle Saint-Georges, Covid-19 oblige.

L’heure de la reprise a sonné pour le Conseil de ville de Delémont. Les élus du législatif se sont réunis lundi soir à la salle Saint-Georges, un lieu permettant le respect des mesures sanitaires en lien avec le coronavirus. Le gros morceau a concerné l’avenir du site des Arquebusiers, qui est aujourd’hui occupé par le parking des Gros-Prés et deux pavillons scolaires provisoires.

Le Conseil de ville a longuement débattu – parfois vigoureusement – au sujet du message qui doit être adressé au corps électoral de Delémont. Les citoyens devront en effet se prononcer en septembre prochain sur un crédit d’études de 770'000 francs pour la réalisation des études en vue des nouvelles constructions dans le secteur des Arquebusiers. Le projet actuel prévoit la sortie de terre d’un nouveau bâtiment scolaire, de nouveaux logements, d’un espace collectif intérieur et d’un nouveau parking. Tel quel, il est devisé à 11,7 millions de francs et doit voir le jour à l’été 2023. Si le législatif a accepté d’entrer en matière, il a souhaité apporter des compléments au message. Le Conseil communal devra ainsi revoir sa copie et soumettre une mouture étoffée au Conseil de ville pour une deuxième lecture le mois prochain. L’ambiance a parfois été houleuse lors des débats, notamment au sujet de procédures et de règlements complexes.

Dans les faits, le législatif delémontain a demandé à ce que cinq points – nécessaires selon lui pour l’étude – soient mentionnés dans le message électoral : la possibilité de construire une halle de gymnastique, d’aménager un réfectoire dans la future école, de confirmer la gratuité du parking tout en assurant un nombre de places de stationnement suffisant, de respecter le Plan climat et de confirmer la cohérence de l’emplacement des Arquebusiers pour la réalisation d’un tel projet. Il incombe donc à l’exécutif communal de procéder à ces ajouts avant un retour du dossier au Conseil de ville.

 

 

Soutien au commerce local

Par ailleurs, les élus ont accepté trois textes : un postulat de Michel Friche (PLR) pour la mise en place d’une politique des aînés à Delémont, un postulat de Céline Robert-Charrue Linder (Alternative de gauche) intitulé « Projet pilote de tarification de la mobilité à Delémont », puis une motion interne de Jude Schindelholz (PS) intitulée « Utiliser nos jetons de présence pour soutenir le commerce local ». Le texte demande que la moitié au moins du paiement des élus soit fait sous forme de bons acquis auprès de l’Union des commerçants de Delémont. Le législatif a en revanche refusé une motion de Pierre Chételat (PLR) intitulée « Rendre Delémont et sa place économique attractives ». L’élu libéral-radical souhaitait la création d’une commission de l’économie, ou au moins d’un groupe de travail devant assurer la promotion de la ville pour attirer des commerces et des entreprises. /rch

 

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus