Le CCRD amorce la reprise

Le Centre culturel régional de Delémont veut proposer de nouveaux spectacles à partir de la ...
Le CCRD amorce la reprise

Le Centre culturel régional de Delémont veut proposer de nouveaux spectacles à partir de la fin de l’été. Il prépare également l’arrivée du Théâtre du Jura

Les affaires reprennent au Centre culturel régional de Delémont (photo : archives). Les affaires reprennent au Centre culturel régional de Delémont (photo : archives).

Le CCRD se veut optimiste pour le reste de l’année. Le Centre culturel régional de Delémont reprend gentiment ses activités après une mise à l’arrêt forcée en raison de la pandémie. Douze spectacles ont dû être reportés ou annulés ainsi que quatre expositions. Selon les responsables, les mesures prises par la Confédération et le canton ont permis de limiter la casse au niveau financier. Une nouvelle plutôt réjouissante alors que le CCRD sort d’un plan d’assainissement de plusieurs années. Aujourd’hui, le découvert n’atteint que 8'000 francs, ce qui permet d’envisager l’avenir plus sereinement.


Des spectacles à la fin de l’été

Le Centre culturel régional de Delémont entend proposer une programmation cet automne. Le directeur Yves Noirjean prévoit également de mettre sur pied quelques événements festifs en plein air à partir de la fin du mois d’août. Une tente semi-ouverte devrait être installée à la Halle des expositions pour accueillir des spectacles pour enfants à la mi-septembre. La mesure doit permettre de respecter les diverses mesures sanitaires. Le CCRD réfléchit aussi à reprogrammer des événements dans les différentes salles de spectacles tout en garantissant les distances de sécurité.


S’adapter au Théâtre du Jura

Le CCRD se prépare aussi à l’arrivée du Théâtre du Jura. D’ici l’ouverture de l’institution à l’automne 2021, il entend recentrer ses activités et ses prestations sur Delémont et son district. Par ailleurs, un accord-cadre avec le Théâtre du Jura est en passe d’être signé. Le Centre culturel régional de Delémont devrait se voir confier un certain nombre de mandats par la nouvelle institution, notamment au niveau de la musique et des arts visuels. 

Il est également prévu que le CCRD déménage ses bureaux dans le nouveau bâtiment et qu’il abandonne la gestion de la salle St-Georges. Cette dernière devrait toutefois rester un lieu dévolu aux activités socio-culturelles. Elle pourrait encore accueillir certains spectacles et des répétitions. Le lieu restera vraisemblablement propriété de la commune même si ce point doit encore être défini. /alr 

Le président du CCRD, Olivier Tschopp, évoque la santé financière du centre et son avenir


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus