Premier feu vert pour les Arquebusiers à Delémont

Le Conseil de ville de Delémont a avalisé ce lundi soir le message à la population sur un crédit ...
Premier feu vert pour les Arquebusiers à Delémont

Le Conseil de ville de Delémont a avalisé ce lundi soir le message à la population sur un crédit d’études destiné à un vaste projet dans le secteur des Arquebusiers

Le Conseil de ville de Delémont a donné son aval au message sur le crédit d'études pour le projet des Arquebusiers. Le Conseil de ville de Delémont a donné son aval au message sur le crédit d'études pour le projet des Arquebusiers.

Le second passage devant le Conseil de ville a été le bon pour le projet des Arquebusiers à Delémont. Le législatif a adopté lundi soir, par 38 voix contre 0, le message en vue d’une future votation. Deux modifications mineures ont été opérées dans la deuxième mouture du texte. Les électeurs delémontains devront se prononcer le 27 septembre sur un crédit d’études de 770'000 francs. Le projet qui doit voir le jour dans le secteur des Gros-Prés prévoit notamment la construction d’une école, de logements et d’un parking. Le Conseil de ville avait souhaité un message plus détaillé lors de sa précédente séance du 25 mai dernier, ce qui a été fait. Le message retravaillé par le Conseil communal est ainsi passé de 4 à 8 pages.

Le document stipule désormais que le futur complexe scolaire pourrait comprendre d’autres équipements comme une halle de gymnastique, une crèche ou encore une cantine. La question des places de stationnement a également été précisée. Le projet prévoit la construction d’un parking en souterrain et le maintien du nombre de places actuelles ainsi que de leur gratuité. Une part de logements à loyer modéré est aussi garantie, de même que la conformité avec le plan climat communal. La construction du bâtiment scolaire est estimée à 11,7 millions de francs avec une mise en service prévue à l’automne 2023. L’aval donné par le Conseil de ville au message satisfait Ernest Borruat, conseiller communal en charge des travaux publics :

La construction du bâtiment scolaire est estimée à 11,7 millions de francs avec une mise en service prévue à l’automne 2023.


Vers des accès séparés aux Prés-Roses

Un autre crédit d’études a été accepté par le Conseil de ville de Delémont. Il s’agit d’une somme de 150'000 francs pour le réaménagement des Vies-Ste-Catherine comme itinéraire de mobilité douce et la création d’un nouvel accès routier aux Prés-Roses. Le projet vise à séparer le trafic automobile de celui des cyclistes et des piétons. Il prévoit ainsi de créer un nouvel accès aux Prés-Roses pour les véhicules motorisés qui partira de la route de Courtételle via le centre d’entretien de l’A16. Quant à la mobilité douce, elle sera dirigée sur l’actuel chemin des Vies-St-Catherine qui sera complètement réaménagé. Un point a été ajouté. L'étude devra ainsi tenir compte d'une éventuelle compensation sur la zone agricole. 


Soutien pour les commerçants pas obligatoire

La modification du règlement concernant le montant des indemnités versées aux Autorités, jetons de présence et vacation a également passé la rampe devant le Conseil de ville. Le changement fait suite à l’adoption, le mois dernier, d’une motion interne du socialiste Jude Schindelholz. Le projet de modification prévoyait que la moitié des jetons de présence des membres du Conseil de ville soit versée sous la forme de bons d’achat de l’Union des commerçants delémontains. Le plénum a toutefois décidé lundi soir de ne pas rendre la disposition automatique mais uniquement sur demande écrite de chaque élu. La réaction, forcément mitigée, de Jude Schindelholz :

D’autres décisions en bref

Le Conseil de ville de Delémont a aussi adopté un crédit-cadre 2020-2024 de 1'900'000 pour l’assainissement du réseau de canalisations des eaux usées. Un crédit de 220'000 francs pour la construction d’une station transformatrice dédiée à l’extension de l’usine LEMO(5) SA a également été accepté. La modification du règlement concernant le montant des indemnités versées aux Autorités, jetons de présence et vacation a passé la rampe. Elle prévoit que la moitié des jetons de présence soit versée aux membres du Conseil de ville sous la forme de bons d’achat de l’Union des commerçants delémontains.

Une motion du socialiste Marc Ribeaud a également été acceptée. Elle demande de procéder à un essai de réduction de vitesse sur une partie de la route de Porrentruy et sur le Faubourg des Capucins avant de lancer la pose d’un revêtement phono-absorbant.

Le Conseil de ville de Delémont a, enfin, adopté une autre motion de la PDC Camille Borruat. Le texte souhaite que le Conseil communal agisse pour libérer des espaces dans les parcs à vélos de la place de la Gare. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus