Le tronçon Delémont-Delle subit d’importants travaux

Les chantiers comprennent notamment le renouvellement d’une partie de la voie ferrée ou la ...
Le tronçon Delémont-Delle subit d’importants travaux

Les chantiers comprennent notamment le renouvellement d’une partie de la voie ferrée ou la pose de filets de protection contre les chutes de pierres. Fermée depuis le samedi 4 juillet, la ligne ferroviaire rouvrira le 8 août

La voie ferrée entre Bassecourt et Glovelier sera entièrement renouvelée La voie ferrée entre Bassecourt et Glovelier sera entièrement renouvelée

Pelles mécaniques, marteaux piqueurs et camions ont envahi le tronçon Delémont-Delle. Fermée depuis le samedi 4 juillet, la ligne ferroviaire subit d’importants travaux : renouvellement de la voie ferrée sur certains tronçons, pose de filets de protection contre les chutes de pierres ou divers travaux d’entretien, ce sont quelques 23 chantiers qui se répartissent le long des 40km de ligne. Le budget des travaux s’élève à environ 13 millions de francs. Le chef de projet des travaux, Michael Marchand, explique que le défi majeur est la coordination entre les chantiers.

Le chantier le plus important se trouve à Bassecourt. La voie ferrée entre le village vadais et Glovelier sera complètement renouvelée. Lors de la visite de chantier mardi matin, Michael Marchand a indiqué que les voies avaient été enlevées le week-end dernier et que la pose des nouvelles voies se fera d’ici trois semaines. Des travaux de terrassement sont actuellement en cours sur ce tronçon. Le chef de projet des travaux a de plus indiqué que la nouvelle voie ferrée sur le tronçon Bassecourt-Glovelier sera une traverse de trois rails, « dans l’optique que les CJ relient Glovelier à Delémont dans un temps futur ».


Des bus de remplacement pendant cinq semaines

Les trains ont été remplacés par des bus et les horaires ont été modifiés. Les temps de parcours sont rallongés jusqu’à 25 minutes. Selon Frédéric Revaz, porte-parole des CFF, cette interruption de cinq semaines est, au final, bénéfique pour tout le monde : « on trouve que c’est mieux d’interrompre la ligne pendant quelques semaines en été quand il y a beaucoup moins de monde dans les trains, plutôt que d’étaler les travaux sur plusieurs mois, avec des travaux de nuit, des travaux le week-end. L’idéal, c’est vraiment de tout grouper en été. On fait tous les chantiers en une fois. C’est mieux pour les riverains, pour les clients et pour l’entreprise, donc tout le monde y gagne ».

Malgré les temps de parcours rallongés, Michael Marchand estime que ces petits désagréments ne représentent pas vraiment un frein à la promotion du tourisme jurassien, en cet été particulier impacté par la situation sanitaire due au coronavirus. Selon lui, « on est en vacances, donc on a le temps. On a plus le temps de voir avec les bus. On peut voir notre beau paysage jurassien ». Les trains devraient à nouveau circuler normalement à partir du samedi 8 août. /ech


Reportage sur le chantier à Bassecourt

Détails des travaux sur la ligne Détails des travaux sur la ligne

Ligne de chemin de fer...sans rails Ligne de chemin de fer...sans rails

Sur le chantier à Bassecourt Sur le chantier à Bassecourt


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus