Pourquoi les masques en tissu ne sont pas tolérés à l’école ?

Les masques en tissu n’ont pour le moment pas la faveur des directives cantonales jurassiennes ...
Pourquoi les masques en tissu ne sont pas tolérés à l’école ?

Les masques en tissu n’ont pour le moment pas la faveur des directives cantonales jurassiennes, faute de normes

Les masques en tissus ne sont pas recommandés dans les écoles jurassiennes... pour le moment ! (Photo : ldd) Les masques en tissus ne sont pas recommandés dans les écoles jurassiennes... pour le moment ! (Photo : ldd)

Masque chirurgical ou masque en tissu ? Le dilemme vire au casse-tête. Le masque en tissu acheté ou fait maison reste, pour l’heure, déconseillé par les autorités dans les institutions publiques. Dans les écoles jurassiennes, ils ne sont par exemple pas tolérés selon les consignes du Service de l’enseignement transmises aux directeurs d’établissements. Pour les prochaines réunions du Parlement, seuls les masques type chirurgicaux mis à disposition seront a priori accepté. Ces recommandations insistantes, dictées par les directives cantonales, s’expliquent par le fait que la plupart des masques en tissus échappent pour le moment à des labels ou autres normes. Pour faire simple, on ne sait pas vraiment comment la plupart de ces produits sont fabriqués et donc quelle est leur vraie efficacité.


Des critères techniques très pointus et exigeants

La norme recommandée par l’Office fédéral de la santé publique pour les masques est celle fixée par la fameuse « Task Force » Covid-19. Les exigences s’avèrent techniques et très pointues, renvoyant à des critères de perméabilité, de pression, de respirabilité. Un masque doit aussi être capable de résister à un certain nombre de lavages sans que ses propriétés physiques ou chimiques n’en soient altérées. Il doit ensuite être testé dans un laboratoire en suisse, EMPA (Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche) ou Testex à Zürich, qui délivrera un certificat en cas de conformité. Le masque en tissu que vous avez cousu dans une vieille chemise ou un drap, même doublé ? Oubliez, il n’a aucune chance de passer les tests avec succès. Même chose pour l’article vestimentaire que vous allez acheter dans la plupart des magasins de prêt-à-porter. Quelques masques en tissus disponibles sur le marché disposent de labels, « mais aujourd’hui en Suisse, peu d’entreprises de masques ont un certificat EMPA », précise la pharmacienne cantonale Nicole Wagner. Et les tissus techniques sont de surcroît très difficiles à trouver. Si le médecin cantonal, Christian Lanz, et la pharmacienne cantonale ne préconisent pas, pour le moment, ces masques en tissus dans les institutions publiques jurassiennes, ils avouent que l’on nage encore « dans l’expérimental ».


Pendant ce temps, des masques en tissu pour la rentrée scolaire en France voisine

Ce qui signifie également que les consignes peuvent évoluer, des précisions techniques de différentes instances sont d’ailleurs attendues dans les prochaines semaines. Le Service de l’enseignement a transmis aux directeurs d’établissements scolaires qu’il était préférable de n’utiliser que les masques chirurgicaux mis à disposition par l’Etat. Une restriction globalement bien acceptée et « qui ne suscite aucun tollé », selon le Syndicat des enseignants jurassiens.Force est de constater que la manière d’aborder la technicité du masque en tissu diffère d’un pays à l’autre. En France voisine, comme le relatent nos confrères de France Bleu Bourgogne et Belfort-Montbéliard, la région Bourgogne Franche-Comté a annoncé jeudi la distribution de masques... en tissu pour la rentrée scolaire ! /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus