Un drive-in pour se faire dépister à Bassecourt

Le canton du Jura dispose d’une nouvelle alternative de dépistage au coronavirus. Des tests ...
Un drive-in pour se faire dépister à Bassecourt

Le canton du Jura dispose d’une nouvelle alternative de dépistage au coronavirus. Des tests rapides sont prodigués depuis ce jeudi à la Halle des Fêtes de Bassecourt et sans sortir de sa voiture

Hervé Voirol (à gauche) fait partie des pharmaciens qui feront le test rapide à Bassecourt. Hervé Voirol (à gauche) fait partie des pharmaciens qui feront le test rapide à Bassecourt.

Novembre et décembre auraient dû être festifs à la Halle des Fêtes de Bassecourt, mais la plage géante du Tropicana, les motos du trial de Noël ou les centaines de chaises du concert d’Alain Morisod ont fait place à deux tables et une place de stationnement. La société jurassienne des pharmaciens ouvre ce jeudi un drive-in de dépistage rapide au coronavirus. Concrètement, les patients se feront tester au volant de leur voiture par du personnel de pharmacie formé au frottis. Le nouveau centre de dépistage vadais est ouvert du lundi au vendredi de 14h à 18h et, dès le 26 novembre, également les mardis et jeudis matin de 9h à 12h. Actuellement, une vingtaine de tests quotidiens peuvent être effectués. Ce sont les pharmacies Voirol, à Bassecourt, des Franches-Montagnes, à Saignelégier, Cattin-Ville, à Delémont, et du Val Terbi, à Courroux, qui y participent. Elles seront rejointes prochainement dans ce projet par les établissements Sun Store de Bassecourt et Delémont, ainsi que par la pharmacie du Tilleul, à Delémont.


Comment ça marche ?

Les pharmacies qui participent au projet se succéderont à la Halle des Fêtes. Chaque pharmacie s’occupera d’une demi-journée avec deux personnes à disposition, dont une formée au frottis. Une fois le test gratuit effectué, le patient peut se garer devant la halle de Bassecourt pour attendre son résultat ou rentrer chez lui et attendre le coup de téléphone des pharmaciens. Le temps d’attente pour obtenir le verdict atteint environ un quart d’heure. Les pharmaciens qui participent à ce drive-in se réjouissent de pouvoir renforcer leur position comme des acteurs principaux de la santé. « Notre démarche s’inscrit dans la dynamique d’élargissement de prestations des pharmacies », selon Cédric Maître, président de la société jurassienne des pharmaciens.

Comment ça marche ? Réponse avec le pharmacien Hervé Voirol

Voilà à quoi ressemble un test rapide... Voilà à quoi ressemble un test rapide...

Rendez-vous préalable primordial

Pour se rendre au drive-in, il faut toutefois y obtenir un rendez-vous. Cela passe par un téléphone aux pharmacies partenaires. Le patient au bout du fil devra répondre à plusieurs critères : il ne doit pas avoir de symptômes depuis plus de quatre jours, il ne doit pas être considéré comme personne vulnérable, ni travailler dans les institutions de santé et il peut être asymptomatique et avoir été en contact étroit avec une personne positive. /mle

Cédric Maître : « Il faut absolument prendre rendez-vous »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus