La réplique de six cantons romands face au Conseil fédéral

Le Jura, Neuchâtel, Berne, Fribourg, Vaud et le Valais ont réagi en commun à l’annonce surprise ...
La réplique de six cantons romands face au Conseil fédéral

Le Jura, Neuchâtel, Berne, Fribourg, Vaud et le Valais ont réagi en commun à l’annonce surprise de la Confédération de vouloir reprendre la main face à la crise du coronavirus

Les six cantons romands souhaitent que les restaurants puissent servir des repas le soir, et donc rester ouverts après 19h (photo: archive d'illustration). Les six cantons romands souhaitent que les restaurants puissent servir des repas le soir, et donc rester ouverts après 19h (photo: archive d'illustration).

Six cantons romands ripostent face à la Confédération. Le Jura, Neuchâtel, Berne, Vaud, Fribourg et le Valais ont dévoilé ce mecredi une position commune après la décision du Conseil fédéral de durcir le ton à l’échelle nationale face à la crise du coronavirus. S’ils comprennent la volonté d’uniformiser les mesures de protection, les six cantons expriment leur désaccord quant à l’ampleur du nouveau dispositif et la manière dont il a été préparé. Ils demandent aujourd’hui des modifications sur quatre points.

Les six cantons veulent tout d’abord qu’il soit possible de se rencontrer à dix personnes dans le cercle privé le week-end des 19 et 20 décembre. De nombreuses personnes seront en effet mobilisées par la crise les 24, 25 et 26, et ne pourront pas fêter Noël en famille. Deuxième point : si les six cantons admettent la fermeture des bars à 19h, ils demandent que les restaurants puissent bénéficier d’un horaire leur permettant de servir des repas le soir, tout en respectant strictement les plans sanitaires. Troisième point : les six cantons ne veulent pas de mesures spécifiques supplémentaires pour le dimanche et les jours fériés. Enfin, ils veulent que les théâtres, cinémas et salles de spectacle puissent accueillir jusqu’à 50 personnes au maximum, tout en respectant également les mesures de protection.

Par ailleurs, le Jura, Neuchâtel, Berne, Vaud, Fribourg et le Valais n’acceptent pas la précipitation avec laquelle les nouvelles mesures confédérales ont été mises en consultation, sans tenir compte des efforts déjà consentis. Ils appellent désormais à l’instauration d’un dialogue, qui doit permettre une meilleure prise en considération de leur avis en amont. Ils souhaitent aussi une meilleure prévisibilité des mesures envisagées. Et en cas d’éventuelles restrictions supplémentaires décidées par le Conseil fédéral, les six cantons demandent une compensation par des aides financières importantes allouées aux secteurs concernés. Ils estiment enfin qu’une aide supplémentaire doit être accordée aux cantons qui ont pris et assumé des décisions difficiles depuis six semaines. /comm-rch


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus