Le décret français qui sème le trouble dans le Jura

Si vous souhaitez vous rendre en France voisine, vous devez vous munir d’un test PCR négatif ...
Le décret français qui sème le trouble dans le Jura

Si vous souhaitez vous rendre en France voisine, vous devez vous munir d’un test PCR négatif sous peine d’un placement en quarantaine. Le hic : personne ne semble y voir clair dans la région

Face à la pandémie de coronavirus, la France a réglementé l'entrée sur son territoire pour les résidents de cantons suisses jugés à risque, dont le Jura fait partie (photo: archive d'illustration - douane de Boncourt). Face à la pandémie de coronavirus, la France a réglementé l'entrée sur son territoire pour les résidents de cantons suisses jugés à risque, dont le Jura fait partie (photo: archive d'illustration - douane de Boncourt).

Un décret « anti-coronavirus » du Gouvernement français qui concerne le Jura sème la confusion dans les esprits. Depuis le 19 décembre, les citoyens de cantons jugés « à risque » qui traversent la frontière doivent présenter un test PCR négatif réalisé dans les 72 dernières heures. Sans ce document, les douaniers et les gendarmes de l’Hexagone peuvent notifier une mise en quarantaine de sept jours. Placé en zone rouge par la France, le Jura est donc touché par ce décret qui peut décourager les passages à la douane. Reste que la situation est aujourd’hui pour le moins farfelue.


« On ne sait rien »

« On ne sait rien ». Le ministre jurassien de l’Economie Jacques Gerber confie n’avoir aucune idée de la situation. Aucune information n’est parvenue au Gouvernement depuis l’élaboration de ce décret il y a une dizaine de jours. D’après Jacques Gerber, personne n’a encore été bloqué à la frontière dans le Jura. Nous avons donc contacté la préfecture du Haut-Rhin, en Alsace, puis celle du Territoire de Belfort, puisque ce sont les Préfets qui peuvent imposer les quarantaines en application du texte. Aucune explication ou directive claire ne nous a été fournie au téléphone. Un interlocuteur à Colmar a avoué être dans l’ambigüité et ne pas avoir connaissance d’une quelconque contrainte à ce jour. Un autre nous a dit que le décret devrait être appliqué dans tous les Départements frontaliers, mais il souhaitait – après prise de renseignements – nous apporter des précisions. Précisions que nous attendons toujours. Des contrôles ont été effectués dernièrement à la frontière avec la Haute-Savoie, mais apparemment pas dans notre région.

Moralité : si vous souhaitez vous rendre en France voisine, munissez-vous d’un test PCR négatif récent, ou aventurez-vous à vos risques et périls. /rch


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus