« C’est une véritable douche froide pour le commerce jurassien »

Les commerces dits « non-essentiels » devront fermer leurs portes dès lundi en Suisse dans ...
« C’est une véritable douche froide pour le commerce jurassien »

Les commerces dits « non-essentiels » devront fermer leurs portes dès lundi en Suisse dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Réaction, en vidéo, du président de l'Association du commerce jurassien

Thomas Schaffter, président de l'Association du commerce jurassien, était l'invité du Journal de 12h15 sur RFJ. Thomas Schaffter, président de l'Association du commerce jurassien, était l'invité du Journal de 12h15 sur RFJ.

« Colère » et « incompréhension » : l’Association du commerce jurassien réagit ainsi aux nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus annoncées mercredi par le Conseil fédéral. Les magasins dits « non-essentiels » devront fermer leurs portes dès lundi en Suisse. « Je ne pense pas que ce soit dans le petites boutiques jurassiennes que se propage le plus le virus », estime le président de l’Association Thomas Schaffter qui craint des « fermetures de commerces pures et simples à court terme ». 

Entretien avec Thomas Schaffter, président de l’Association du commerce jurassien

De nombreuses exceptions

Contrairement au printemps dernier, il y a de nombreuses exceptions : plusieurs commerces pourront rester ouverts en plus des magasins d’alimentation (voir ci-dessous). « Beaucoup de questions nous sont venues à l’association. Il y a un flou artistique pour définir ce qui est essentiel et ce qui ne l’est pas », selon Thomas Schaffter. Les librairies-papeteries pourront par exemple vendre des stylos mais pas de livres, les librairies devant fermer leurs portes contrairement aux papeteries.


Des aides étendues

Toutes les entreprises fermées pendant au moins 40 jours civils depuis le 1er novembre dernier seront dorénavant considérées automatiquement comme des cas de rigueur. Elles ne seront plus obligées de prouver un recul du chiffre d'affaires de 40%. « On peut saluer une certaine simplification », réagit Thomas Schaffter. /mmi

Liste non exhaustive des commerces pouvant rester ouverts

  • Magasins d'alimentation
  • Fleuristes
  • Parfumeries
  • Papeteries
  • Points de vente des opérateurs de télécommunications
  • Pharmacies
  • Drogueries
  • Magasins de bricolage et jardinage
  • Stations-service
  • Opticiens
  • Blanchisseries, cordonneries, serrureries, bijouteries, garages et magasins de vélos, en proposant uniquement des services de réparation et d'entretien


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus