Les quarantaines se multiplient dans le Jura

Les cas d’élèves positifs au variant du Covid-19 déclenchent une nuée de quarantaines, alors ...
Les quarantaines se multiplient dans le Jura

Les cas d’élèves positifs au variant du Covid-19 déclenchent une nuée de quarantaines, alors que la souche britannique du coronavirus a été détectée dans cinq classes d’écoles jurassiennes

Le variant britannique du coronavirus impose une élargissement des mesures en matière de quarantaine. (Photo libre de droits). Le variant britannique du coronavirus impose une élargissement des mesures en matière de quarantaine. (Photo libre de droits).

C’est bien le variant britannique du coronavirus qui touche les écoles de Vicques, Cornol et Courrendlin. Au total, cinq classes sont concernées ; mais la présence confirmée de la mutation entraîne des mesures également pour les familles des élèves des classes concernées.

Pour déterminer jusqu’où doit s’étendre la mise en quarantaine, la cellule Covid-santé du canton du Jura évalue les situations au cas par cas, en tenant compte surtout de la souche du virus : nettement plus contagieux, les variants entraînent des mesures plus larges. Et la responsable de la cellule, Sophie Chevrey-Schaller, nous a indiqué que presque tous les résultats des tests transmis ce mardi concluent à la présence des variants.


Quarantaine étendue aux contacts des contacts

Parmi les classes actuellement concernées par la mutation, il y a du niveau primaire, où les élèves ne portent pas le masque. Un seul enfant contaminé entraîne la quarantaine de tous les élèves de la classe, mais aussi de leurs parents, frères et sœurs, autrement dit du cercle étroit, ce qui induit encore, dans certaines situations, la quarantaine pour une équipe de football fréquentée par un des élèves, par exemple.

Une classe du secondaire est aussi concernée. Et même si les élèves y portent le masque, les mesures sont ici aussi plus larges, car trois cas ont été détectés dans une seule et même classe. La cellule Covid-santé a donc décidé d’étendre la quarantaine aux contacts des contacts, s’il y a eu interaction sans masque. Pour schématiser : si l’élève A est positif, toute la classe est en quarantaine ; si l’élève A a interagi sans masque pendant plus de 15 minutes avec l’élève B, le cercle proche de l’élève B est également placé en quarantaine.

Au total, les cas détectés dans les écoles de Vicques, Cornol et Courrendlin débouchent sur la mise en quarantaine de plusieurs centaines de personnes, avec pour chacune d’elles un test PCR prévu à 5 jours. /lad


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus