Un hiver rude sur les chantiers

Les températures négatives, vent et neige sont d'autant plus difficiles à supporter pour les ...
Un hiver rude sur les chantiers

Les températures négatives, vent et neige sont d'autant plus difficiles à supporter pour les ouvriers avec la fermeture des restaurants

Entre le Jura et le Jura bernois, environ 5'000 employés de chantiers sont touchés par les rudesses du froid, sans cantines ou lieux pour se réchauffer. Entre le Jura et le Jura bernois, environ 5'000 employés de chantiers sont touchés par les rudesses du froid, sans cantines ou lieux pour se réchauffer.

L'hiver et la crise sanitaire mènent la vie dure aux ouvriers. La fermeture des restaurants empêche les « pauses-café » et les repas de midi chauds dans les lieux fermés. Certains employés n'ont ainsi pas accès à des toilettes pendant toute la journée. Entre le Jura et le Jura bernois, ce sont environ 5'000 personnes qui n'ont pas accès à des repas chauds durant leurs heures de travail.

François-Xavier Migy: « Il n'y a pas assez d'installations sanitaires ni de locaux pour prendre ses repas »

Une conseillère nationale UDC d'Obwald, Monika Rüegger, a lancé une pétition en ligne proposant que les restaurants puissent faire office de cantines pour accueillir les ouvriers, en respectant les mesures sanitaires, comme cela se fait en France par exemple. Unia devrait lancer une campagne qui va dans le même sens cette fin de semaine, selon François-Xavier Migy. Le secrétaire syndical responsable de la branche construction dans le Jura et Jura bernois se dit très préoccupé par la situation, et demande aux autorités fédérales et cantonales de réagir. /cka

« Depuis le début de l'année, la situation est catastrophique »


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus