La vaccination commence à faire ses effets

Les personnes de plus de 75 ans sont moins touchées par le Covid-19 selon le président de l’Association ...
La vaccination commence à faire ses effets

Les personnes de plus de 75 ans sont moins touchées par le Covid-19 selon le président de l’Association des médecins cantonaux. Quelque 70% de celles appartenant à ce groupe prioritaire ont reçu une dose du vaccin

Environ 70% des plus de 75 ans ont reçu une dose du vaccin anti-coronavirus. (Photo : Keystone/Laurent Gillieron). Environ 70% des plus de 75 ans ont reçu une dose du vaccin anti-coronavirus. (Photo : Keystone/Laurent Gillieron).

La campagne de vaccination produit ses effets sur les plus de 75 ans. C'est ce qu'a déclaré Rudolf Hauri mardi devant la presse à Berne. Selon le président de l'Association des médecins cantonaux, « ce groupe prioritaire est moins touché par le Covid-19 et ça devrait bientôt également être le cas sur la population plus jeune ».

« Cette évolution donne la perspective d'une baisse durable du nombre de contaminations », a encore ajouté le médecin cantonal de Zoug. Il est toutefois nécessaire de rester prudent. Le risque d'une hausse rapide de contaminations n'est pas à exclure.

Tout n'est par ailleurs pas encore optimal en ce qui concerne la vaccination : le nombre de doses est encore insuffisant et les capacités de vaccination doivent être adaptées. Une partie des personnes ayant droit de se faire vacciner en ce moment ne se sont en outre toujours pas inscrites, constate Rudolf Hauri. Il faudra probablement attendre jusqu'à l'automne pour que toutes les personnes qui le souhaitent soient vaccinées.


Près de 70% des plus de 75 ans ont reçu une première dose

La vaccination de la population progresse, notamment dans les groupes à risque, s'est réjouie Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle des infections de l'OFSP, devant les médias. Quelque 70% des plus de 75 ans ont déjà reçu une première dose.

Au niveau suisse, 8% de la population a été entièrement vaccinée. Et au moins 13% ont reçu une dose, a précisé Virginie Masserey. La priorité reste de vacciner les personnes les plus vulnérables, à savoir les plus de 65 ans, les malades chroniques ou les personnes vivant dans une institution.

La Suisse doit toutefois recevoir toujours plus de vaccins. Environ 8 millions de doses supplémentaires seront disponibles ces prochains mois, a-t-elle rappelé. « Chacun devra se poser la question s'il veut se faire vacciner ». Et de rappeler le rôle des vaccins pour réduire l'impact de l'épidémie.

« La situation épidémiologique reste fragile », a encore pointé la cheffe de section de l'OFSP. « Les nouvelles infections continuent à augmenter, mais lentement et de manière contenue avec des conséquences qui restent gérables. » Les hospitalisations suivent une courbe similaire et les décès sont stables à un bas niveau. Les mesures en place ont permis de contenir la propagation du virus. /ATS-nmy


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus