« Il faut réfléchir à la faisabilité de la chose »

Les bars et restaurants pourront rouvrir leur terrasse dès lundi. Certains tenanciers de la ...
« Il faut réfléchir à la faisabilité de la chose »

Les bars et restaurants pourront rouvrir leur terrasse dès lundi. Certains tenanciers de la région sont toutefois sceptiques face à une telle possibilité 

Les restaurateurs pourront rouvrir leur terrasse dès lundi. (Photo : KEYSTONE / Alexandra Wey). Les restaurateurs pourront rouvrir leur terrasse dès lundi. (Photo : KEYSTONE / Alexandra Wey).

Comment gérer les stocks, le personnel ou encore le service en cas de mauvais temps ? Les annonces faites mercredi par le Conseil fédéral suscitent une kyrielle de questions parmi les restaurateurs. Ces derniers pourront rouvrir leur terrasse dès lundi sous certaines conditions. Les tables seront notamment limitées à quatre convives. Elles devront, par ailleurs, être espacées d’un mètre et demi ou séparées par une paroi. Les clients ne pourront, eux, enlever leur masque que pour consommer.

Il s’agit d’un premier pas pour les établissements de la région, même si certains sont sceptiques face à une telle possibilité. À titre d’exemple, la responsable de l’hôtel-restaurant de la Demi-Lune à St-Ursanne n’est pas sûre d’en profiter. « On va réfléchir en équipe sur la faisabilité de la chose pour des questions de rentabilité, mais aussi pour ne pas avoir trop de pertes qui nous mettraient encore dans une plus mauvaise situation », souligne Véronique Berberat. Avec les mesures sanitaires, la gérante pourrait accueillir une vingtaine de personnes sur sa terrasse. « On serait tous contents de rouvrir et de pouvoir offrir cette possibilité aux clients, mais on a une entreprise à faire tourner et on est obligé de faire en sorte que ça fonctionne financièrement », souligne-t-elle. /alr

La réaction de Véronique Berberat, responsable de la Demi-Lune à St-Ursanne, aux annonces du Conseil fédéral 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus