Une piqûre chez le médecin plutôt qu’au centre de vaccination

Quatre cabinets jurassiens participent depuis cette semaine à un projet-pilote. Les médecins ...
Une piqûre chez le médecin plutôt qu’au centre de vaccination

Quatre cabinets jurassiens participent depuis cette semaine à un projet-pilote. Les médecins se chargent de contacter les personnes éligibles

La vaccination contre le Covid-19 se fait désormais aussi dans quatre cabinets médicaux jurassiens. (Photo : KEYSTONE/ANTHONY ANEX). La vaccination contre le Covid-19 se fait désormais aussi dans quatre cabinets médicaux jurassiens. (Photo : KEYSTONE/ANTHONY ANEX).

Des médecins jurassiens vaccinent désormais contre le coronavirus. Quatre cabinets participent depuis cette semaine à un projet-pilote lancé par le Service cantonal de la santé publique en partenariat avec la société faîtière des médecins. L’objectif est de tester tous les aspects techniques et logistiques avant d’étendre cette possibilité à un nombre plus important de cabinets. Les personnes intéressées ne peuvent toutefois pas appeler directement leur docteur pour prendre rendez-vous. « C’est au médecin traitant de déterminer parmi ses patients qui n’ont pas encore été vaccinés ceux qui sont les plus à risque, de les contacter et d’éventuellement convenir un rendez-vous », souligne la médecin déléguée à la vaccination dans le canton du Jura, Jessica Colombé.

Une logistique conséquente

La vaccination en cabinet médical implique une certaine organisation. Les professionnels concernés ont suivi une formation technique pour reconstituer le vaccin et préparer les doses. Ils ont aussi dû se pencher sur des questions administratives puisque différentes informations doivent être remontées aux autorités cantonales. Le projet-pilote a, par ailleurs, des répercussions sur l’agenda des médecins. Ceux-ci doivent jongler entre leurs consultations habituelles et les rendez-vous de vaccination qui prennent plusieurs heures d’affilée. « Il ne faut pas perdre de temps, car il y a des contraintes techniques liées à la préparation du vaccin », précise Jessica Colombé. Une fois un flacon ouvert, il doit être utilisé dans la mi-journée.


Un lien de confiance

Les médecins traitants constituent un pilier important pour l’élargissement de la vaccination à toute la population, selon Jessica Colombé. « Pour certains patients, il y a une vraie relation de confiance avec leur médecin traitant. Ils se sentent beaucoup plus à l’aise de se faire vacciner en cabinet », précise la responsable. Cette dernière estime donc qu'il est important de mettre sur pied une offre complémentaire au CEVAC, le Centre cantonal de vaccination. /alr

Entretien avec la médecin déléguée à la vaccination dans le Jura, Jessica Colombé

La doctoresse Jessica Colombé est chargée de coordonner la vaccination dans les cabinets médicaux jurassiens. La doctoresse Jessica Colombé est chargée de coordonner la vaccination dans les cabinets médicaux jurassiens.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus