Vers une planification de la 5G à Delémont

Le Conseil de ville de la capitale jurassienne a accepté, sans enthousiasme, un crédit pour ...
Vers une planification de la 5G à Delémont

Le Conseil de ville de la capitale jurassienne a accepté, sans enthousiasme, un crédit pour élaborer un document qui vise à coordonner la pose d’antennes

La mise en place d'antennes 5G bénéficiera d'une planifications à Delémont (photo : Pixabay) La mise en place d'antennes 5G bénéficiera d'une planifications à Delémont (photo : Pixabay)

Delémont va organiser le déploiement de la 5G sur son territoire. Le Conseil de ville a accepté lundi soir un crédit de 48'000 francs par 17 voix contre 11 et 10 abstentions. La somme doit servir à financer les études destinées à élaborer une planification de la nouvelle technologie qui sera intégrée dans le Plan d’aménagement local. La stratégie choisie par le Conseil communal se base sur le constat que les différents moratoires votés contre la 5G sont nuls du point de vue juridique et qu’une opposition à la pose d’une antenne ne peut avoir de chances de succès éventuel que si elle se base sur la question paysagère et esthétique.

La planification ne sera pas contraignante mais permettrait d’éviter un développement anarchique des antennes. Le document sera réalisé en lien avec les opérateurs et la population via des séances d’information. Il fixera des zones prioritaires pour la pose d’antennes et devrait être prêt pour fin 2021 - début 2022. La planification sera soumise au Conseil de ville pour approbation puis aux citoyens par le biais d’une votation populaire.

Les débats lundi soir au Conseil de ville ont montré différents types d’oppositions ou de réticences à la mise en place d’une planification. Certains élus se sont opposés ou se sont abstenus par crainte des effets de la nouvelle technologie sur la santé ou sur l’environnement. D’autres ont estimé qu’élaborer un tel document ne servira à rien, dans la mesure où cela engendrera une procédure trop longue pour parvenir à de faibles résultats éventuels. Le conseiller communal en charge du dossier, Ernest Borruat, ne partage pas cet argument et estime que la planification pourra être utile : 

Au final, le crédit a donc tout de même été accepté mais sans grande conviction. A noter, encore, que la création d’une planification ne bloque pas le traitement des demandes de permis de construire déjà déposées. Le projet d’implantation d’une antenne 5G sur le site de l’Hôpital du Jura qui a fait polémique continue ainsi à suivre son cours.


Artothèque, bibliothèque et hydrogène

Le Conseil de ville a également donné son aval à trois textes lundi soir, à des majorités évidentes. Il a accepté, sous la forme du postulat, une motion de la PCSI Suzanne Maitre-Schindelholz qui demande la mise en place d’une Artotèque à Delémont. Le modèle vise à donner la possibilité aux citoyens d’emprunter des objets d’Art – comme des peintures ou des sculptures - qui appartiennent à la ville.

Dans le même ordre d’idée, le législatif a accepté une autre motion de la PCSI Sophie Chevrey-Schaller. Le texte vise à créer une « ludothèque des objets » pour pouvoir emprunter du matériel utilisé dans le domaine du bricolage, du jardinage, du ménage ou encore du camping. Un projet en ce sens est en cours de réflexion du côté de l’association delémontaine « Le Vilebrequin ».

Enfin, un postulat du socialiste Maël Bourquard a aussi passé la rampe. Il demande aux SID d’étudier la possibilité de développer une centrale de production d’hydrogène. /fco



 

Actualités suivantes

Articles les plus lus