A l'honneur ce jour, les soignants sont dans l'attente d'actions concrètes

Le 12 mai est la journée internationale du personnel du secteur de la santé. C'est l'occasion ...
A l'honneur ce jour, les soignants sont dans l'attente d'actions concrètes

Le 12 mai est la journée internationale du personnel du secteur de la santé. C'est l'occasion pour les syndicats jurassiens d'appeler les politiques à passer de la parole aux actes

Les syndicats jurassiens tiennent à rappeler qu'ils sont là en cette journée internationale des soins infirmiers. (Photo libre de droits). Les syndicats jurassiens tiennent à rappeler qu'ils sont là en cette journée internationale des soins infirmiers. (Photo libre de droits).

Le 12 mai est la journée internationale du personnel de la santé. Alors que ce dernier est sur le champ de bataille depuis plus d'une année face à la pandémie, trois syndicats jurassiens tiennent à marquer le coup ce mercredi. Par le biais d'un communiqué, le SSP Jura, Syna et l'ASI Neuchâtel Jura remettent leurs revendications sur la table. Ils demandent aux politiciens qu'ils « passent des discours aux actes. » 

La pandémie a mis un coup de projecteurs sur les conditions contraignantes du monde des soins depuis février 2020. Les applaudissements au balcon et les témoignages ont aidé à rendre des problèmes structurels visibles selon la secrétaire syndicale du SSP Jura, Joana Chena-Basanta. Il s'agit maintenant que des actions concrètes soient menées pour véritablement revaloriser ces métiers, selon elle. Les attentes de la secrétaire syndicale tournent surtout autour du postulat accepté par le Parlement jurassien en novembre dernier. Ce dernier demande au Gouvernement cantonal de réfléchir à l'octroi d'une prime aux salariés du monde de la santé.  

Le passage du discours aux actes, selon la secrétaire syndicale Joana Chena-Basanta

Joana Chena-Basanta est dans l'attente d'une réponse du Gouvernement jurassien concernant ce postulat. « On n'a pas de délai précis. Le service de la santé du canton nous a indiqué qu'il nous ferait des propositions prochainement, donc on attend, note la secrétaire syndicale. Cette journée nous permet de rappeler qu'on est là et qu'on est déterminé », conclut-elle.


De son côté, Unia a également marqué le coup en cette journée internationale. Soutenus par le syndicat, des soignants de divers établissements de la région ont fait part de leurs inquiétudes ce mercredi matin devant les portes du Service jurassien de la santé publique. Ils ont remis à Nicolas Pétermand, chef du service, une lettre contenant diverses revendications. /cka 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus