11'000 élèves et enseignants testés au Covid ces 3 derniers mois

Les tests massifs de dépistage dans les écoles secondaires du canton ont permis de révéler ...
11'000 élèves et enseignants testés au Covid ces 3 derniers mois

Les tests massifs de dépistage dans les écoles secondaires du canton ont permis de révéler 160 cas positifs. La moitié était asymptomatique

Les dépistages au Covid-19 dans les écoles jurassiennes ont concerné plus de 11'000 élèves et enseignants. (Photo : archives). Les dépistages au Covid-19 dans les écoles jurassiennes ont concerné plus de 11'000 élèves et enseignants. (Photo : archives).

A quelques semaines des vacances d’été, les tests de dépistage au coronavirus se poursuivent dans certaines écoles du canton. En ce début du mois de juin, les élèves et enseignants de l'école de Fontenais-Villars-Bressaucourt notamment ont été soumis à des tests salivaires. Des cas positifs avaient été découverts ces dernières semaines parmi les élèves.


Les tests salivaires : un outil important pour la gestion de la pandémie

Pour Sophie Chevrey-Schaller, adjointe au chef du Service de la santé publique, ces dépistages massifs sont importants, puisque le virus circule dans les établissements scolaires : « Entre mars et mai 2021, on a relevé 160 cas positifs en école secondaire. C’est autant que ce qu’on avait eu en 12 mois, entre mars 2020 et 2021. Et parmi ces 160 cas, la moitié était asymptomatique. »

Réalisés quand des cas positifs sont révélés, ces dépistages massifs permettent d’éviter des fermetures de modules, selon Sophie Chevrey-Schaller. « Il faut qu’on s’assure que le virus ne se propage pas trop rapidement au sein de cette population, parce que les enfants et les adolescents n’ont pas accès à la vaccination. » Aujourd’hui, plus de 11'000 élèves et enseignants ont été soumis à des tests salivaires dans les écoles du canton.


Tests avant et après les camps
Ces tests massifs se justifient aussi par l’organisation de camps pour certaines classes. Il est obligatoire de tester les jeunes avant et après ce genre de sorties scolaires, pour éviter des foyers de contaminations. « On sait que le port du masque et le respect des distances ne pourront pas être respectés dans ces camps », explique Sophie Chevrey-Schaller. La prudence est donc de mise. Si des cas positifs sont révélés à l’issue de ces tests, les règles de quarantaine restent les mêmes qu’actuellement : si un « pool » revient positif, les personnes infectées sont recherchées, et le traçage est effectué comme dans des cas de dépistage standard.


Et la rentrée prochaine ?

Des réunions seront menées dans les prochaines semaines, entre le Service de la Santé, le Service de l'Enseignement et l'Etat major cantonal de conduite. Les différents acteurs comptent discuter des stratégies de dépistage à poursuivre ou à mettre en place à la rentrée d'août 2021. /cto


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus