Land Art peine à lever des fonds

La fondation « Mémoire Art et Forêt – Bonfol » a déniché le 51% du montant nécessaire à la ...
Land Art peine à lever des fonds

La fondation « Mémoire Art et Forêt – Bonfol » a déniché le 51% du montant nécessaire à la mise en valeur de l’ancienne décharge industrielle du village ajoulot. La chimie bâloise lui octroie un délai supplémentaire pour réunir les 5,6 millions de francs espérés

Le projet Land Art imaginé par Mario Botta (photo : fondation « Mémoire Art et Forêt - Bonfol »). Le projet Land Art imaginé par Mario Botta (photo : fondation « Mémoire Art et Forêt - Bonfol »).

Le projet de mise en valeur de l’ancienne décharge industrielle de Bonfol entrevoit un rayon de soleil dans la grisaille. Baptisé Land Art, il a reçu un délai supplémentaire pour réunir les 5,6 millions de francs nécessaires à sa réalisation. La fondation « Mémoire Art et Forêt – Bonfol » avait initialement jusqu’à fin septembre pour y parvenir. La chimie bâloise vient de lui offrir sept mois de plus en repoussant l’échéance à fin avril de l’an prochain. Passé ce délai, elle remettra en état le site via la déconstruction du mur existant, des voies de chemin de fer et la plantation d’une forêt.


L’espoir réaliste du coprésident

Le projet Land Art prévoit de créer un espace reboisé, un mur haut de 12 m et une tour de 40 m là où se trouvait l’ancienne décharge industrielle. La fondation a, pour l’heure, rassemblé 2,87 millions de francs, ce qui correspond à 51% du montant recherché. Son coprésident Yannis Cuenot ne se voile pas la face au moment d’évoquer la suite de la recherche du financement. « C’est un espoir réaliste. On constate qu’il n’est pas simple de lever des fonds pour ce projet », dit-il, tout en soulignant que les membres du conseil de fondation sont très actifs. Si cette 1re phase aboutit, le projet imaginé par l’architecte Mario Botta pourra entrer dans sa 2e phase. Il sera alors question de trouver 3,2 millions de francs supplémentaires pour créer une tour panoramique. /msc

Yannis Cuenot : « Ce sera compliqué de redimensionner ce projet »

Le dernier mur encore présent de la décharge industrielle de Bonfol doit être réhabilité dans le projet de Mario Botta. Le dernier mur encore présent de la décharge industrielle de Bonfol doit être réhabilité dans le projet de Mario Botta.


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus