Les SRD à la recherche d’un entraîneur

Armend Gashi ne pourra plus diriger les SR Delémont dès le 1er janvier. Le technicien vadais ...
Les SRD à la recherche d’un entraîneur

Armend Gashi ne pourra plus diriger les SR Delémont dès le 1er janvier. Le technicien vadais a raté l’examen d’entrée au diplôme A lui permettant d’exercer en 1re Ligue

Armend Gashi ne pourra plus entraîner les SR Delémont. (Photo : Georges Henz). Armend Gashi ne pourra plus entraîner les SR Delémont. (Photo : Georges Henz).

L’hiver s’annonce agité dans les rangs des SR Delémont. Le club de football de la capitale doit se dénicher un nouvel entraîneur. En poste depuis cet été, Armend Gashi ne pourra pas officiellement poursuivre l’aventure au-delà du 31 décembre. Le technicien vadais n’a pas les papiers requis pour exercer en 1re Ligue


Un échec et la dérogation s’envole

Armend Gashi bénéficie d’une autorisation provisoire pour diriger les SR Delémont. Il faut être en possession d’un diplôme A UEFA pour œuvrer en 1re Ligue, alors que l’entraîneur des « jaune et noir » détient une licence B UEFA, le niveau inférieur. L’Association suisse de football a octroyé cette dérogation en août, pour deux saisons au maximum, à la condition qu’Armend Gashi suive les cours nécessaires à l’obtention du diplôme A durant la saison actuelle. Et c’est là que le bât blesse. Le Vadais, seul Jurassien en lice d’après les SRD, a raté l’examen d’entrée il y a quinze jours. Il en a été informé cette semaine. Cet échec s’accompagne d’une double peine puisque l’ASF stipule clairement que, dans ce cas de figure, son autorisation provisoire prend fin au 31 décembre.


Le choc et une stratégie à définir

Les dirigeants des SRD ont appris la nouvelle jeudi. « C’est un peu le choc, il n’y avait pas de plan B », a confié Frédéric Montefusco à RFJ. Le directeur sportif delémontain précise que cet échec « n’enlève rien aux qualités et compétences » de son entraîneur. Il « espère pouvoir le garder d’une façon ou d’une autre ». Une fois la nouvelle digérée, les SR Delémont devront donc mettre en place une stratégie pour la reprise. Armend Gashi a, lui, encore quatre matches à diriger sur le banc des « jaune et noir » avant de devoir céder son trône. /msc


 

Actualités suivantes