« La situation est relativement sous contrôle bien que les tendances à la hausse soient très fortes »

Le ministre jurassien de la santé Jacques Gerber était l’invité du journal de 12h15 pour commenter ...
« La situation est relativement sous contrôle bien que les tendances à la hausse soient très fortes »

Le ministre jurassien de la santé Jacques Gerber était l’invité du journal de 12h15 pour commenter la forte hausse des indicateurs sanitaires dans le canton du Jura

Selon Jacques Gerber, la question du port du masque à
 l'école ou dans les restaurants pourrait se poser si la situation 
venait à se dégrader. (Photo : George Henz). Selon Jacques Gerber, la question du port du masque à l'école ou dans les restaurants pourrait se poser si la situation venait à se dégrader. (Photo : George Henz).

Le Jura fait face à un rebond de l’épidémie de coronavirus. Les contaminations dans les écoles se sont envolées ces derniers jours, et le canton compte actuellement plus 400 personnes en quarantaine, dont une moitié environ d’écoliers. La situation est également inquiétante du côté de l’Hôpital du Jura. L’institution accueillait ce lundi huit patients, dont deux en soins intensifs, alors qu’il n’y avait qu’un patient hospitalisé pour Covid-19 il y a deux semaines. Selon le ministre jurassien de la santé, Jacques Gerber, la situation est « relativement sous contrôle, bien que les tendances à la hausse sont très fortes ». L’élu PLR nous a expliqué qu’une extension du port du masque dans les écoles ou les restaurants pourrait être envisagée si les indicateurs sanitaires venaient à se péjorer.

À l’heure actuelle, une annulation des manifestations comme les marchés de Noël n’est pas encore sur la table du Gouvernement. « C’est vraiment l’évolution des chiffres qui nous obligera ou non à prendre ce genre de décision », a expliqué Jacques Gerber. Le ministre jurassien admet que les cantons sont actuellement sous pression : « Dans la gestion de la crise, les cantons devront reprendre la main, c’est le propre du fédéralisme. Si certains cantons doivent prendre des mesures supplémentaires, j’ose espérer que ce ne sera pas la traduction d’un désengagement de la Confédération ». Jacques Gerber estime que si une nouvelle fermeture des restaurants devenait nécessaire, la décision devrait être prise au niveau fédéral afin de ne pas créer d'incohérences. /vja-rch


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus