Les terrasses pourront être chauffées cet hiver à Delémont

Le Conseil de ville a adopté lundi soir une motion du PCSI qui demande que les restaurateurs ...
Les terrasses pourront être chauffées cet hiver à Delémont

Le Conseil de ville a adopté lundi soir une motion du PCSI qui demande que les restaurateurs de la capitale jurassienne puissent exploiter leurs terrasses avec un système de chauffage à énergie renouvelable

Il sera possible de boire son café sur une terrasse chauffée à Delémont. Il sera possible de boire son café sur une terrasse chauffée à Delémont.

Les terrasses de Delémont pourront être chauffées cet hiver avec de l’énergie renouvelable. Le Conseil de ville a accepté ce lundi soir une motion en ce sens du PCSI Alexandre Kaiser par 22 voix contre 12. Le texte demandait que cette possibilité soit ouverte aux restaurateurs de la capitale jurassienne face aux contraintes liées à la situation sanitaire et à la mise en place du certificat Covid. Le Conseil communal avait, lui, autorisé l’ouverture des terrasses mais sans chauffage alors que d’autres communes de la région ont permis la mise en place de systèmes de chauffage. La motion a été soutenue par la droite et… par l’Alternative de gauche formée des Verts et du CS-POP. Pour l’élue écologiste Céline Robert-Charrue Linder, une telle position n’est pas incompatible avec l’urgence climatique :

Le PS a appelé, quant à lui, à rejeter la motion. Le groupe socialiste a majoritairement défendu l’idée que chauffer l’air extérieur était « un non-sens écologique » et que la défense du climat nécessitait d’être cohérent. Le conseiller de ville socialiste Christophe Badertscher livre son opinion sur la position de l’Alternative de gauche :

A noter qu’un autre point de la motion qui demandait de préparer un règlement sur le plus long terme pour permettre aux restaurateurs de chauffer leurs terrasses a été refusé par 19 voix contre 9.


Un poste pour les énergies renouvelables

Delémont va se doter d’un responsable des projets énergies renouvelables aux Services industriels. Le Conseil de ville a accepté lundi soir à l’unanimité la création d’un tel poste à 100% à partir du 1er juin 2022. La capitale jurassienne a déjà lancé de nombreux projets en matière d’énergies renouvelables. Le mouvement va se poursuivre avec pas moins de cinquante installations photovoltaïques ou de chauffage qui seront réalisées dans un proche avenir à Delémont. Parmi les projets à mener à bien, deux concernent la mise en place de chauffages à pellets du complexe immobilier « Le Ticle – Théâtre du Jura » et de l’écoquartier « Résidence du Parc de la Sorne ».

La création du nouveau poste représente une somme annuelle de plus de 142'000 francs. La charge sera autofinancée via les recettes générées par la vente d’énergie thermique ou électrique et ceci sans augmentation des prix.


Feu vert pour un crédit en faveur de Clair-Logis

Le crédit de 1'970'000 francs destiné à l’acquisition des équipements d’exploitation et du mobilier de la nouvelle résidence Clair Logis, actuellement en construction, a suscité davantage de débats. Le PLR a fait part de certaines réserves et a notamment émis des doutes sur l’éventualité d’autres crédits à venir pour ce projet. Le Conseil communal a tenté, en vain de rassurer le groupe libéral-radical sur ce point en précisant qu’il s’agissait de la dernière enveloppe financière pour ce projet. Le maire, Damien Chappuis, a indiqué que le crédit serait remboursé sur 10 ans par la Fondation Clair-Logis et que la ville se contentait de jouer le rôle de banquier.

L’Alternative de gauche a demandé, et obtenu, que la libération du crédit soit conditionnée au respect du plan climat. Au final, l’objet a été accepté à une majorité évidente contre 5 avis contraires. /fco



Actualités suivantes

Articles les plus lus