Nette accélération pour la 3e dose dans le Jura

Six soldats de l’armée ont été déployés dans la région ce jeudi pour participer à l’effort ...
Nette accélération pour la 3e dose dans le Jura

Six soldats de l’armée ont été déployés dans la région ce jeudi pour participer à l’effort de vaccination. Ce renfort permet au canton d'ouvrir un nouveau centre à Delémont

Le canton du Jura a annoncé jeudi que toutes les personnes vaccinées avant la fin mai sont désormais éligibles pour recevoir la dose de rappel. (Photo : KEYSTONE/Martial Trezzini). Le canton du Jura a annoncé jeudi que toutes les personnes vaccinées avant la fin mai sont désormais éligibles pour recevoir la dose de rappel. (Photo : KEYSTONE/Martial Trezzini).

Le canton du Jura l’avait demandé : six soldats de l’armée sont arrivés ce jeudi dans la région. Ce renfort permettra l’ouverture d’un nouveau centre de vaccination à la Halle des expositions de Delémont. Les militaires y administreront des doses de vaccin dès ce lundi entre 8h30 et 20h, ce qui permettra de fixer 2'000 rendez-vous supplémentaires par semaine. Leur engagement doit durer jusqu’à la fin du mois de décembre.

Fabien Kohler, chef de l’état-major cantonal de liaison territoriale de l’Armée : « Ces militaires sont formés aux soins »

La capacité du centre de vaccination de Porrentruy sera aussi doublée dès vendredi, et plusieurs pharmacies proposeront désormais des horaires de vaccination étendus. Avec le nouveau centre de Delémont, et les centres existants de Courtételle et Saignelégier, les autorités estiment que 4'000 rendez-vous pourront être fixés chaque semaine dans le Jura.

Julien Hostettler, coordinateur de la cellule Covid : « Aujourd'hui, nous avons quatre centres. Il y a de la place »

Elargissement pour la 3e dose

Le canton du Jura a aussi annoncé ce jeudi que toutes les personnes vaccinées avant la fin du mois de mai sont désormais éligibles pour recevoir la troisième dose. Les personnes vaccinées au mois de juin pourront ensuite s’inscrire, normalement dès le mois de janvier. « La vaccination a fait ses preuves » a encore dit le ministre de la santé Jacques Gerber en conférence de presse. L’adjointe au chef du Service de la santé publique, Sophie Chevray-Schaller, a souligné que la grande majorité des nouveaux cas détectés le sont chez des personnes non-vaccinées, qui sont aussi nettement plus à risque de complications. /vja


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus