Porrentruy veut rénover son éclairage public… et réduire sa facture

La municipalité prévoit de remplacer près de la moitié de son éclairage public par des technologies ...
Porrentruy veut rénover son éclairage public… et réduire sa facture

La municipalité prévoit de remplacer près de la moitié de son éclairage public par des technologies moins énergivores. Un crédit de plus de 1,2 million de francs sera soumis jeudi au Conseil de ville

Une partie de l'éclairage public de Porrentruy sera remplacé par des technologies moins énergivores. (Photo : Alain Bohlinger) Une partie de l'éclairage public de Porrentruy sera remplacé par des technologies moins énergivores. (Photo : Alain Bohlinger)

La municipalité de Porrentruy prévoit de remplacer près de la moitié de son éclairage public. L’exécutif soumettra jeudi soir au Conseil de ville un crédit de plus de 1,2 million de francs pour remplacer 777 luminaires aujourd’hui vétustes. « Il s’agit notamment de lampes à vapeur de mercure ou encore de lampes à sodium que nous sommes dans l’obligation de remplacer », explique la conseillère municipale en charge de l’énergie Chantal Gerber. Ces technologies sont aujourd’hui interdites (pour de nouvelles installations) et seront donc remplacées par des procédés moins énergivores, le but étant aussi d’assurer une meilleure sécurité routière et de réduire la pollution lumineuse.

Gabriel Voirol : « On associe le volet environnemental et le volet économique »

Sur une facture électrique actuellement de 212'000 francs par année, Porrentruy économiserait avec ces modifications 86'000 francs tout en diminuant sa consommation d’énergie de 40%, soit 400'000 kWh/an sur le million actuellement consommé. « Ce qui est intéressant, c’est d’avoir les avantages environnementaux d’un changement de luminaires tout en ayant un bilan positif pour la commune en termes de charge. On le sait d’autant plus maintenant, l’électricité a un coût donc toutes les économies sont bonnes à prendre. L’énergie dont on n'a pas besoin est encore une économie plus intéressante », relève le maire de Porrentruy Gabriel Voirol. Cet assainissement de l’éclairage public ne concerne cependant pas la vieille ville qui répond encore à d’autres attentes qui seront traitées via le projet « Cœur de ville » actuellement à l’étude.

Chantal Gerber : « C'est une première étape qui couvre ce qui est obligatoire »

Si le crédit concerne près de la moitié de l’éclairage public, l’autre moitié des luminaires de la ville devra aussi être rénovée ces prochaines années en fonction des latitudes laissées par la planification financière. Lors du Conseil de ville qui se tiendra ce jeudi dès 19h30, les élus devront par ailleurs se prononcer, entre autres, sur deux motions. L’une émanant du groupe PS-Les Verts qui demande à ce que les employés communaux puissent siéger au législatif, ce qui est actuellement frappé d’incompatibilité. Le groupe PLR demande lui une amélioration du dispositif de vote par correspondance gratuit. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus