Katia Lehmann prend les rênes du PSJ

Seule candidate à la présidence du Parti socialiste jurassien pour succéder à Jämes Frein, ...
Katia Lehmann prend les rênes du PSJ

Seule candidate à la présidence du Parti socialiste jurassien pour succéder à Jämes Frein, la députée de Villars-sur-Fontenais a été élue par acclamation jeudi lors d’un congrès à Cœuve

Passage de témoin à la tête du PSJ: Jämes Frein cède son fauteuil à Katia Lehmann (photo: Georges Henz). Passage de témoin à la tête du PSJ: Jämes Frein cède son fauteuil à Katia Lehmann (photo: Georges Henz).

La présidence du Parti socialiste jurassien devient féminine, mais reste en mains ajoulotes. Katia Lehmann a été élue par acclamation jeudi soir lors du congrès du PSJ qui s’est tenu en présence d’une centaine de membres à Cœuve. La députée de Villars-sur-Fontenais (47 ans) était la seule candidate pour cette fonction. Elle succède ainsi à Jämes Frein, qui a dirigé le parti durant un peu plus de quatre ans. Le conseiller municipal de Porrentruy Julien Loichat (39 ans) et le conseiller de ville de Moutier Mathieu Houmard (22 ans) ont pour leur part été portés à la vice-présidence. Ils succèdent à la nouvelle présidente Katia Lehmann et à la Prévôtoise Lucie Scaiola.

Mariée, mère de deux enfants et ostéopathe, Katia Lehmann prend donc les rênes du PSJ après avoir été vice-présidente depuis 2018. Elle a par ailleurs été élue au Parlement jurassien en 2015, puis l’a présidé en 2021.

« Je suis la cheffe d’orchestre et je compte sur d’excellents musiciens pour jouer une belle partition »

Pour Jämes Frein, c’est une page qui se tourne. Le citoyen de Montignez passe donc le flambeau sur un sentiment de satisfaction.

« Je quitte la présidence d’un parti qui est dans une bonne situation »

Le congrès du Parti socialiste jurassien a toutefois été animé, voire débridé. L’ancien président Jean-Marie Miserez a déploré une absence de réflexion de fond dans la nomination des nouveaux dirigeants. « C’est le comité directeur qui décide, pas les militants », a-t-il déclaré. « On ne connaît pas les candidats, ni leur projet », a ajouté Jean-Marie Miserez, qui a proposé un vote sur l’entrée en matière. Celle-ci a finalement été acceptée par 74 voix sans opposition et 11 abstentions. Dans la foulée, alors que le comité a proposé le ticket « Julien Loichat-Mathieu Houmard » pour la vice-présidence, le Prévôtois Aitor Meyer est sorti du bois pour proposer sa candidature face à « un manque de transparence des dirigeants du PSJ ». Il y a donc eu vote. Julien Loichat et Mathieu Houmard ont été élus avec respectivement 68 et 53 voix. Aitor Meyer a recueilli 33 suffrages.

Le Parti socialiste jurassien a indiqué qu’une réflexion sur ses statuts était en cours pour moderniser son organisation. /rch

L'ensemble du nouveau comité directeur du PSJ (photo: Georges Henz). L'ensemble du nouveau comité directeur du PSJ (photo: Georges Henz).


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus