Le trafic routier surveillé à la route de la Mandchourie

Le Conseil de ville de Delémont a accepté lundi soir une motion qui demande de prendre des ...
Le trafic routier surveillé à la route de la Mandchourie

Le Conseil de ville de Delémont a accepté lundi soir une motion qui demande de prendre des dispositions pour assurer la sécurité sur le tracé qui passe devant la Maison de l’Enfance

Le trafic sur la rue de la Mandchourie sera davantage contrôlé pour assurer la sécurité aux abord de la Maison de l'enfance (photo: archives). Le trafic sur la rue de la Mandchourie sera davantage contrôlé pour assurer la sécurité aux abord de la Maison de l'enfance (photo: archives).

Le trafic sur la route de la Mandchourie, à Delémont, sera davantage contrôlé pour assurer la sécurité. Le Conseil de ville a adopté lundi soir par 31 voix contre 4 et 2 abstentions une motion d’Agnès Maeder. Le texte de la socialiste demande que la route qui passe devant la Maison de l’Enfance fasse l’objet de mesures de modération du trafic. Objectif : mieux conjuguer le passage de nombreux véhicules et la présence d’enfants accompagnés de leurs parents. Agnès Maeder reconnaît que les utilisateurs de la Maison de l’Enfance ne font pas toujours preuve de vigilance, notamment en termes de parcage. Elle estime toutefois que la ville se doit d’assurer la sécurité.

Le Conseil communal appelait à soutenir la motion. Il va ainsi sensibiliser les parents qui se rendent à la Maison de l’Enfance sur les problèmes liés au stationnement. L’exécutif a relevé également que la mise en place de mesures de modération du trafic comme la pose d’obstacles ou de rétrécissements pourrait poser problème, notamment pour respecter la vitesse des cars postaux dont trois lignes empruntent le secteur. Il entend ainsi effectuer des contrôles concernant la vitesse et le stationnement sauvage ainsi qu’installer un radar sympa. Les résultats de ces premières mesures permettront d’étudier d’éventuelles solutions complémentaires. Agnès Maeder se dit satisfaite du sort réservé à sa motion : 

Des crédits adoptés pour l’écoquartier et l’entretien des bâtiments

Le Conseil de ville de Delémont a également accepté lundi soir deux crédits. La première enveloppe se monte à 2'130'000 francs et a été validée par 32 voix contre 4 et 1 abstention. Elle est destinée à l’installation de chauffages qui combinent pompes à chaleur et panneaux solaires thermiques pour les cinq derniers des neuf bâtiments de l’écoquartier « Résidence du Parc de la Sorne ». Le crédit a fait l’objet d’une demande de non-entrée en matière de la part du PLR mais ce dernier n’a pas suivi. Le groupe libéral-radical a fait état de « relations conflictuelles » avec le promoteur et a cité le cas des coûts liés au déplacement d’un collecteur des eaux usées. La conseillère communale en charge de l’énergie a indiqué qu’un compromis avait été trouvé avec le SEDE sur ce sujet. Murielle Macchi-Berdat a reconnu que le promoteur était « exigeant et pointilleux » mais a souligné que les discussions avec lui « se passaient bien ».

Quant à la seconde enveloppe financière, il s’agissait d’un crédit-cadre de 1'800'000 francs qui concerne l’entretien des bâtiments communaux pour la période 2022-2025. Elle a été avalisée par 36 voix contre 1.


Un postulat et une motion passent aussi la rampe

Le Conseil de ville s’est également prononcé en faveur d’un postulat et d’une motion. Le postulat était porté par le socialiste Maël Bourquard et demande d’étudier la mise en place de « coups de pouce verts » - soit des incitations à changer de comportements - en lien avec la consommation d’énergie. Il a été adopté par 35 voix contre 0 et 5 abstentions. La motion, quant à elle, émanait d’un autre élu PS – en l’occurrence Marc Ribeaud - et souhaite qu’un volet « Publications de la commune au Journal officiel » soit ajouté sur le site Internet de la ville de Delémont. Le texte a été soutenu par 30 voix contre 2 et 5 abstentions. /fco



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus