Coup de pousse-pousse des élèves du Ceff

Trois classes d'Année de préparation professionnelle (APP) de Moutier ont fabriqué de toutes ...
Coup de pousse-pousse des élèves du Ceff

Trois classes d'Année de préparation professionnelle (APP) de Moutier ont fabriqué de toutes pièces un pousse-pousse. Le but du projet est de soutenir la Fondation Avenir Madagascar

Le président de la Fondation Avenir Madagascar, Pierre Petignat, a pu tester le pousse-pousse vendredi matin à Moutier. Il était entouré des élèves APP engagés dans ce projet. Le président de la Fondation Avenir Madagascar, Pierre Petignat, a pu tester le pousse-pousse vendredi matin à Moutier. Il était entouré des élèves APP engagés dans ce projet.

C’est un joli coup de pouce, et même un coup de pousse-pousse, des élèves en Année de préparation professionnelle (APP) au Ceff Artisanat à Moutier. Ces derniers ont réalisé de toutes pièces l’un de ces fameux moyens de transport répandu dans certaines contrées pour le compte de la Fondation Avenir Madagascar, active dans le Jura bernois et le canton du Jura. Pas moins de 130 heures de travail ont été nécessaires pour créer l’objet. Et la tâche n’a pas été simple selon l’un des accompagnateurs du projet, Damien Rossé, qui a piloté les travaux de menuiserie. « Pas de plans, pas d’indications. Nous n’avions qu’une maquette miniature comme point de départ. » 

« On a vraiment dû improviser »

 

Le pousse-pousse a été inauguré récemment à Moutier en présence d’une vingtaine d’élèves qui ont participé au projet. Parmi eux, Mélodie et Simao ont particulièrement apprécié l'approche multidisciplinaire du projet :

 

« Je ne savais même pas ce qu’était un pousse-pousse »

 

Au final, le pousse-pousse est parfaitement ressemblant à ce que l’on peut trouver à Antsirabe. C’est dans cette ville de 300'000 habitants que la Fondation Avenir Madagascar concentre ses activités, avec notamment la création d’une école professionnelle qui accueille aujourd'hui plus de 800 étudiants. Le président de la fondation Pierre Petignat a découvert le travail des élèves, non sans émotion :

 

« Tout est parti d’une idée un peu folle »

La Fondation Avenir Madagascar se réjouit d'utiliser le pousse-pousse lors de ses prochaines manifestations. /oza

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus