« De l’innovation dans la continuité » pour Tramlabulle

Le festival international de la bande dessinée et de ses connexions au multimédia revient pour ...
« De l’innovation dans la continuité » pour Tramlabulle

Le festival international de la bande dessinée et de ses connexions au multimédia revient pour une 25e édition du 23 au 25 septembre. Le comité a présenté mercredi le programme qui comporte quelques nouveautés

Cédric Humair a présenté les nouveautés de la 25e édition de Tramlabulle mercredi. Cédric Humair a présenté les nouveautés de la 25e édition de Tramlabulle mercredi.

Des nouveautés pour célébrer la 25e édition de Tramlabulle. Le festival international de la bande dessinée et de ses connexions au multimédia se tiendra du 23 au 25 septembre au Centre interrégional de perfectionnement à Tramelan. Le comité d’organisation a présenté le programme ce mercredi matin. Si les traditionnels stands de BDs d’occasions seront présents, comme les auteurs qui seront au nombre de 26 cette année, il y aura aussi quelques nouveautés. Le vendredi soir, l’Homme étoilé viendra présenter son ouvrage lors d’une conférence. Une bande dessinée qui raconte son quotidien en tant qu’infirmier aux soins palliatifs. Le samedi soir se tiendra un repas-spectacle, sous forme d’un jeu musical qui sera animé par Christophe Bugnon et Sandrine Viglino. Et avant la tenue de la manifestation, le public est invité, dès le 1er septembre, à participer à une balade « qui a du chien ». Elle consiste à déambuler dans les rues de Tramelan à la recherche de différents noms de chien. Il est possible d’y participer jusqu’au 25 septembre. 

Cédric Humair, président du comité d’organisation, présente les nouveautés

Autre nouveauté : l’affiche de Tramlabulle. Pour la première fois, c’est un Bernois germanophone, Jared Muralt, qui a réalisé l’affiche. Elle transmet différents messages, que sa suite de BDs « La chute » exprime également, à savoir « comment affronter le monde en chute libre, secoué par une crise économique, sociale, politique et sanitaire ? ».

Cédric Humair présente l’affiche de cette 25e édition

Justement au sujet de la crise sanitaire, même s’il reconnaît que c’était deux années compliquées d’un point de vue organisationnel, Cédric Humair explique que le festival a bien traversé la pandémie et présente toujours des chiffres noirs. Le président du comité d’organisation profite de lancer un appel à toutes les personnes motivées à l’avenir pour reprendre le flambeau de Tramlabulle afin que le festival vive bien pour les 25 prochaines années, au moins. /lyg


Actualisé le

Actualités suivantes