La BD à l’honneur à Tramelan depuis 25 ans

Tramlabulle vit sa 25e édition. Le festival international de la bande dessinée et de ses connexions ...
La BD à l’honneur à Tramelan depuis 25 ans

Tramlabulle vit sa 25e édition. Le festival international de la bande dessinée et de ses connexions au multimédia accueille durant tout le week-end vingt-six auteurs. Parmi eux, Cecilia Bozzoli et Pierdomenico Bortune qui ont réalisé la BD intitulée « Celeste, l’enfant du placard »

Pierdomenico Bortune et Cecilia Bozzoli  posent avec leur BD intitulée « Celeste, l’enfant du placard » qui traite de l'immigration italienne en Suisse. Pierdomenico Bortune et Cecilia Bozzoli posent avec leur BD intitulée « Celeste, l’enfant du placard » qui traite de l'immigration italienne en Suisse.

Tramlabulle bat son plein. Vingt-six auteurs venus de Suisse et de pays voisins sont présents ce week-end au CIP à Tramelan dans le cadre du festival international de la bande dessinée et de ses connexions au multimédia. Parmi eux Cecilia Bozzoli et Pierdomenico Bortune. Ils ont réalisé ensemble une BD intitulée « Celeste, l’enfant du placard ». Un ouvrage qui parle de l’immigration italienne en Suisse dans les années 60/70 et de ces enfants qu’on ne voulait pas laisser au pays. On les cachait dans des valises pour passer la frontière, le regroupement familial étant interdit.

Entretien avec Cecilia Bozzoli et Pierdomenico Bortune

Cette BD a vu le jour à l’occasion des 50 ans des initiatives xénophobes de Schwarzenbach. L’idée a été lancée par le comité des Italiens à l’étranger de Berne, Neuchâtel et Fribourg, d’entente avec l’Ambassade et grâce au financement du ministère italien des Affaires étrangères et de la coopération internationale. La bande dessinée a d’abord été publiée en italien en octobre 2021, avant d’être éditée également en français.

La couverture de « Celeste, l’enfant du placard » de Cecilia Bozzoli et Pierdomenico Bortune. (Image: Edition Antipodes) La couverture de « Celeste, l’enfant du placard » de Cecilia Bozzoli et Pierdomenico Bortune. (Image: Edition Antipodes)

Parmi les artistes présents, la moitié sont à Tramelan pour la toute première fois. Leurs profils sont variés. Certains ont une longue carrière derrière eux tandis que d’autres débutent.

Cédric Humair, président du comité d’organisation, revient sur le profil de ces nouveaux visiteurs

Tramlabulle se poursuit jusqu’à dimanche à 17h. L’entrée au festival est gratuite. /sbo


Actualisé le

Actualités suivantes