Le budget de Porrentruy menacé de non-entrée en matière

Le groupe PS-Les Verts s’est opposé, en vain, à l’entrée en matière du budget 2023 de Porrentruy ...
Le budget de Porrentruy menacé de non-entrée en matière

Le groupe PS-Les Verts s’est opposé, en vain, à l’entrée en matière du budget 2023 de Porrentruy. Il contestait l’indexation des salaires des collaborateurs

Les collaborateurs de l'administration municipale de Porrentruy ne sont pas satisfaits par leur indexation salariale. Les collaborateurs de l'administration municipale de Porrentruy ne sont pas satisfaits par leur indexation salariale.

Le budget 2023 de Porrentruy a passé la rampe en faisant grincer des dents. Pas parce qu’il prévoit un déficit à hauteur de 1,8 million de francs, mais parce qu’il ne prend pas suffisamment en compte le renchérissement de la vie. Jeudi soir lors du Conseil de ville, c’est le groupe PS-Les Verts qui a relevé cette problématique. Les salaires des collaborateurs de la municipalité sont indexés de 1,9%, alors que ceux-ci ont demandé une hausse de 3% lors de la séance de la commission paritaire. Ce qui représente 121'000 francs de plus dans les charges au budget. Dans une lettre adressée aux conseillers de ville par les représentants du personnel au sein de cette commission, il est relevé l’absence de négociation entre les autorités municipales et l’administration.


Refus d’entrée en matière par le groupe PS-Les Verts

L’élu socialiste Gilles Coullery a demandé le report du budget pour permettre de nouveaux échanges entre les deux parties. Selon lui, il en va du bon fonctionnement de l’administration. De plus, le renchérissement du coût de la vie s’élève désormais à 3,8%. Le conseiller municipal en charge des finances Manuel Godinat a rappelé que, sans budget au début de l’année, seules les dépenses courantes sont possibles. Il faut faire l’impasse sur les subventions ou encore les sorties scolaires. Sur le ton de la boutade, l’élu PLR a précisé que « en termes d’économies, il n’y a rien de mieux ». Le maire Gabriel Voirol a précisé les raisons de la hausse de 1,9% décidée au mois d’août. Elle correspond à 50% du renchérissement constaté à l’époque. Comme le canton, la ville a estimé que l’inflation pourrait varier dans le courant de l’année 2023. L’indice des prix à la consommation pourrait aussi redescendre. De plus, lorsque l’IPC était en dessous du seuil ces dernières années, la municipalité n’a pas procédé à une indexation à la baisse des salaires. Gabriel Voirol relève que si l’IPC devait poursuivre son envolée, le renchérissement des salaires serait reporté sur le budget 2024. Finalement, l’entrée en matière, ainsi que le fond du sujet, ont été acceptés par la majorité des membres du Conseil de ville de Porrentruy.

Nouvelle volée de règlements

Les conseillers de ville ont apprécié le travail fourni par l’administration municipale pour fournir de nouveaux règlements. Ainsi en cette fin de législature, la municipalité se verra doter de trois nouveaux documents établis sur la base de règlements types mis à disposition par les services du canton du Jura. Le règlement en eau potable, celui relatif à l’évacuation et au traitement des eaux usées et les nouvelles tarifications qui en découlent ont été validés à l’unanimité par le Conseil de ville. Le règlement de police de la Commune municipale est aussi sous toit. Il intègre désormais des articles concernant, par exemple, les food-trucks, les terrasses ou encore l’affichage. /ncp


Actualisé le

Actualités suivantes