Le langage simplifié pour les messages à la population à Delémont

Pour chaque message du Conseil de Ville de Delémont envoyé à la population avant une votation ...
Le langage simplifié pour les messages à la population à Delémont

Pour chaque message du Conseil de Ville de Delémont envoyé à la population avant une votation, la membre de l’Alternative de gauche Céline Robert-Charrue Linder demande dans une motion d’intégrer un chapitre écrit en langage simplifié

Céline Robert-Charrue Linder veut des messages d'avant votation plus simples à Delémont (Photo : George Henz). Céline Robert-Charrue Linder veut des messages d'avant votation plus simples à Delémont (Photo : George Henz).

Les messages du Conseil de Ville de Delémont adressés à la population avant une votation doivent être plus compréhensibles. Céline Robert-Charrue Linder a récemment déposé une motion en ce sens auprès du législatif delémontain. La membre de l’Alternative de gauche salue les efforts de vulgarisation déjà fournis. Mais l’élue verte de l’alliance CS-POP & Verts veut faire un pas supplémentaire en intégrant le langage simplifié aussi appelé FALC pour « Français facile à lire et à comprendre ».


Simple, basique

La motion découle d’un constat évident : plus un texte est compliqué, moins il est compris. Céline Robert-Charrue Linder demande qu’un chapitre rédigé en langage simplifié précède les messages du Conseil de Ville de Delémont au corps électoral. Le but est de rendre les enjeux des votations accessibles à chaque citoyen delémontain.

Ce paragraphe en langage simplifié devra respecter certaines règles comme utiliser des phrases courtes avec des mots simples, écrire les nombres en chiffres et non en lettres ou encore opter pour une police d’écriture basique avec de gros caractères.


Aller plus loin

L’encart rédigé en FALC pourrait remplacer ou compléter le chapitre intitulé « L’essentiel en bref ». Ce dernier est déjà présent sur les messages du Conseil de Ville. La motionnaire reconnaît qu’il permet de prendre connaissance rapidement des enjeux de la votation et qu’il s’inscrit dans le devoir de communiquer à la population. Mais la membre de l’Alternative de gauche propose donc d’aller encore plus loin pour que chaque Delémontain puisse exercer son droit de vote en toute connaissance de cause.


Certains s’y sont mis

Dans sa motion, l’élue verte prend notamment en exemple la commune vaudoise de Bourg-en-Lavaux qui a été la première à sauter le pas en traduisant son site internet en FALC. Céline Robert-Charrue Linder met aussi en avant le canton de Fribourg qui a accepté un postulat pour simplifier et améliorer sa communication.

Selon les chiffres de l’Office fédéral de la statistique repris dans la motion, 800'000 personnes éprouvent des difficultés à lire et à comprendre un texte en Suisse. Il s’agit de personnes âgées ou de langue étrangère ou encore d’individus en situation de handicap mental. /nmy 


Actualisé le

Actualités suivantes