« La p’tite phrase » - L’élève n’est pas maître !

La majorité des cas de violences à l’école ont lieu « chez les p’tits », selon deux sondages ...
« La p’tite phrase » - L’élève n’est pas maître !

La majorité des cas de violences à l’école ont lieu « chez les p’tits », selon deux sondages menés récemment dans le Jura et commentés par Cyprien Lovis

Les classes des premiers degrés d’école primaire sont parfois le théâtre
de violences, surtout verbales, de la part des jeunes enfants. (Photo : illustration / libre de droits) Les classes des premiers degrés d’école primaire sont parfois le théâtre de violences, surtout verbales, de la part des jeunes enfants. (Photo : illustration / libre de droits)

« Ce n’est pas à l’école de remplacer les parents ! »

La violence à l’école est un thème de société largement évoqué ce printemps dans le Jura. Suite à des cas de violences physiques envers des enseignants, deux sondages ont été réalisés ces dernières semaines par le Département de la Formation et le Syndicat des enseignants jurassiens. Ils arrivent grosso modo aux mêmes constats et révèlent que les principaux soucis sont signalés dans les premiers degrés de la scolarité obligatoire parce que « l’enfant ne sait pas gérer sa frustration et réagit violemment envers l’autorité qui lui fait face ». Une réalité commentée par Cyprien Lovis dans La p’tite phrase (mardi 8h20 sur RFJ), basée sur un propos du ministre Martial Courtet.

« Entrer à l’école, c’est apprendre à vivre en société, avec des règles, de l’autorité, qui peuvent différer de papa-maman. »


Actualités suivantes

Articles les plus lus