« Sous la Coupole » avec Jean-Paul Gschwind (4/4)

La rédaction de RFJ s’immerge dans le quotidien des quatre élus jurassiens aux Chambres fédérales ...
« Sous la Coupole » avec Jean-Paul Gschwind (4/4)

La rédaction de RFJ s’immerge dans le quotidien des quatre élus jurassiens aux Chambres fédérales. Découverte d’une journée de session en compagnie du conseiller national du Centre Jean-Paul Gschwind

Jean-Paul Gschwind pose devant ce qui aura été l’un de ces lieux de travail durant 12 ans, le Palais fédéral. 
Jean-Paul Gschwind pose devant ce qui aura été l’un de ces lieux de travail durant 12 ans, le Palais fédéral.

À la rencontre de Jean-Paul Gschwind « Sous la Coupole ». La rédaction de RFJ vous propose cet été de vivre des journées de session aux Chambres fédérales avec nos quatre élus jurassiens. Ce vendredi, c’est Jean-Paul Gschwind qui est sur le devant de la scène. Retour au 6 avril dernier, lors de la session d’été. Le conseiller national du Centre a accueilli au sein du Palais fédéral de Berne notre journaliste Loïc Georgy. L’élu ajoulot vit sa 12e et dernière année à Berne, un laps de temps qui lui offre une belle expérience en ce qui concerne la politique nationale, mais aussi beaucoup de contacts. Membre de la commission des finances depuis ses débuts sous la Coupole, Jean-Paul Gschwind aura vécu des sessions plus agitées que d’autres au Conseil national, mais ce qui est sûr, c’est que de travailler au Palais fédéral n’est pas de tout repos.

Une matinée de session aux côtés de Jean-Paul Gschwind  : 

Si la matinée n’a pas été spécialement mouvementée, c’est aussi grâce au travail qui est réalisé hors des murs du Conseil national, comme l’explique Jean-Paul Gschwind. En effet, selon lui, le travail est essentiellement réalisé dans les commissions. Toutefois, les décisions des élus sont également liées aux discussions et aux mots d’ordre des partis. Pour cela, tous les mardis de session, les groupes politiques ont une demi-journée pour aborder les sujets à venir en intimité. Après plus de deux heures et demie de débats au Conseil national, la journée se prolonge donc pour les élus. L’heure pour Jean-Paul Gschwind de rejoindre ses collègues du Centre.

La journée se poursuit avec Jean-Paul Gschwind  :

Jean-Paul Gschwind vit actuellement ces tout derniers instants à Berne, lui qui aura connu les Chambres fédérales, le Parlement jurassien ainsi que la politique communale de par sa casquette de maire de Courchavon. L’élu jurassien n’est plus candidat à sa réélection. À 70 ans, il estime « qu’il est temps de laisser place à plus jeune ». Toutefois, il assure « ne jamais regretter d’être allé à Berne ». /lge

Les autres épisodes :


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus