L’H-JU pose la première pierre de son nouveau bâtiment à Saignelégier

L’Hôpital du Jura a terminé la déconstruction de trois bâtiments de son EMS dans le chef-lieu ...
L’H-JU pose la première pierre de son nouveau bâtiment à Saignelégier

L’Hôpital du Jura a terminé la déconstruction de trois bâtiments de son EMS dans le chef-lieu taignon. Les travaux de construction d’une nouvelle aile vont pouvoir débuter

Deux résidents, une infirmière, Bénédicte Tisserand (au centre) et le président de l'H-JU Jacques Gigax (à droite) ont posé la première pierre du nouveau bâtiment ce mercredi matin. Deux résidents, une infirmière, Bénédicte Tisserand (au centre) et le président de l'H-JU Jacques Gigax (à droite) ont posé la première pierre du nouveau bâtiment ce mercredi matin.

Une étape symbolique pour l’Hôpital du Jura dans les Franches-Montagnes. L’H-JU a procédé ce mercredi en fin de matinée à la pose de la première pierre sur le chantier d’assainissement de son site à Saignelégier. Une capsule temporelle a notamment été ensevelie. Elle contient d’anciens outils médicaux comme des lettres de plomb utilisées en radiologie, des plaques et des clous orthopédiques ou encore des pinces à désinfecter. Le protocole a marqué la fin de la destruction de trois bâtiments de la Résidence des Franches-Montagnes qui seront remplacés par une seule aile dédiée à l’accueil de résidents. 92 lits sont prévus, dont 69 en EMS et 23 en unité de vie de psycho-gériatrie. Le projet va désormais entrer dans sa phase concrète.

La présidente de la commission de rénovation Bénédicte Tisserand était en direct dans le Journal de 12h15

L’étape de déconstruction a débuté en mars dernier. La Résidence des Franches-Montagnes a dû opérer des adaptations en amont de cet imposant chantier. Six mois avant les premiers coups de pioche, l’institution a dû déménager 16 résidents et trier le matériel à garder. La présence des ouvriers et des machines a quelque peu perturbé le quotidien de l’EMS mais elle a aussi été source d’animation. « Les résidents ont pu voir comment se déroule un chantier. Les travaux ont occasionné du bruit et de la poussière on a donc réalisé des activités hors de l’établissement pour oublier ces désagréments », explique Bénédicte Tisserand. Selon la présidente de la commission de rénovation, « la pose de la première dalle est attendue pour la fin de l’année. On espère emménager dans le nouveau bâtiment en 2026 ».

La pose de la première pierre s'est déroulée dans le froid et le brouillard ce mercredi à Saignelégier. La pose de la première pierre s'est déroulée dans le froid et le brouillard ce mercredi à Saignelégier.

Un budget à maîtriser

Le coût de l’assainissement du site de Saignelégier est devisé à 24 millions de francs. Bénédicte Tisserand ne s’inquiète pas de l’incidence sur le budget de la situation dans le secteur du bâtiment et notamment l’évolution des prix dans le domaine de la construction. « La conjoncture a soulevé quelques questions mais on a de bonnes surprises concernant la stabilité des prix ». /nmy

L'ouverture du nouveau bâtiment est prévue pour 2026. (Illustration : ©Stähelin Partner Architectes SA). L'ouverture du nouveau bâtiment est prévue pour 2026. (Illustration : ©Stähelin Partner Architectes SA).


Actualisé le

Actualités suivantes