Un avenir financier un peu plus serein à Moutier

Le Conseil municipal a présenté jeudi le budget 2024 qui prévoit un bénéfice d’environ 1,5 ...
Un avenir financier un peu plus serein à Moutier

Le Conseil municipal a présenté jeudi le budget 2024 qui prévoit un bénéfice d’environ 1,5 million de francs. La poursuite des mesures d’économies et un important gain comptable expliquent ce résultat

Les finances de la ville de Moutier retrouvent des couleurs. (Photo : Georges Henz/archives) Les finances de la ville de Moutier retrouvent des couleurs. (Photo : Georges Henz/archives)

Les finances de la ville de Moutier retrouvent des perspectives encourageantes. Les autorités ont présenté jeudi matin le budget 2024 qui table sur un bénéfice d’environ 1,5 million de francs. Conformément à la législation cantonale, l’excédent de revenus sera entièrement utilisé pour combler le découvert au bilan. Ce bon résultat s’explique par la poursuite des mesures d’économies mises en place ces dernières années, mais également par un gain comptable d’un million de francs lié à la vente de parcelles dans le secteur Aux Prés Zuber. « La ville va dans le bon sens. On continue notre redressement. Moutier va mieux qu’il y a quelques années en arrière », a indiqué à notre micro le maire, Marcel Winistoerfer. Ce dernier appelle toutefois à rester prudent et à ne pas tomber dans l’euphorie.


Un équilibre plus tôt que prévu

Le conseiller municipal en charge des finances, Pascal Eschmann, salue une prise de conscience de toute l’administration. « Les budgets sont bien préparés avec le souci d’économie. Tout le monde joue le jeu », souligne-t-il. Avec cet important bénéfice prévu en 2024, les autorités prévôtoises estiment que la ville pourrait retrouver l’équilibre un peu plus tôt que prévu, dans l’idéal juste avant le transfert de la cité dans le canton du Jura.

Pascal Eschmann : « Si nous pouvions rejoindre la République et Canton du Jura avec une situation assainie, nous en serions très contents »

Un renchérissement de 1%

Comme pour cette année, le Conseil municipal propose de limiter le renchérissement octroyé au personnel pour répondre à l’objectif de réduction de la masse salariale. Un plafonnement à 1% est proposé au Conseil de ville pour 2024. Le législatif se prononcera également sur la planification financière 2023-2028 qui a été validée par l’Office des affaires communales et de l'organisation du territoire (OACOT). Le document prévoit la poursuite des nombreuses mesures d’économies engagées ces dernières années.

En ce qui concerne les investissements, une enveloppe de 5,7 millions est prévue dans le budget, sans compter les montants autofinancés. Parmi les plus gros dossiers figurent le projet de nouvelle école ménagère à l’école secondaire devisé à 1,2 million ou encore une étude complémentaire de 850'000 francs pour l’assainissement du site de la Roche Huesli.

Le Conseil de ville sera appelé à se prononcer sur ce budget 2024 le 4 décembre. /alr


Actualisé le

Actualités suivantes