Un paquet de souvenirs de BAT a été déposé sous le sapin des archives cantonales

Dix palettes d’archives qui concernent l’entreprise de Boncourt ont été amenées à l’administration ...
Un paquet de souvenirs de BAT a été déposé sous le sapin des archives cantonales

Dix palettes d’archives qui concernent l’entreprise de Boncourt ont été amenées à l’administration pour qu’elles soient répertoriées et triées, une quantité hors du commun, selon l’archiviste cantonal

Des archives en lien avec BAT à Boncourt ont été remises à l'administration jurassienne. (Photo : archives / Georges Henz) Des archives en lien avec BAT à Boncourt ont été remises à l'administration jurassienne. (Photo : archives / Georges Henz)

Une quantité d’archives «  exceptionnelle  » en lien avec BAT a été remise à l’administration jurassienne. C’est ce qu’a confié l’archiviste cantonal Antoine Glaenzer à notre rédaction. Une dizaine de palettes de documents ont été amenées, ce qui représente plus de 13 mètres cubes d’archives. Ces documents ont été transmis par la commune de Boncourt, British American Tobacco ou encore la famille Burrus. On y trouve des paquets de cigarettes, des documents administratifs, mais aussi d’anciennes affiches de marketing.

Antoine Glaenzer : « BAT a eu une influence décisive sur la vie jurassienne »

Un travail conséquent...

L’importance de BAT dans la vie des Jurassiens n’est plus à présenter et ses archives ont une grande importance, selon Antoine Glaenzer. « Il y a un savoir-faire qui a existé et il faut qu’on garde les traces de ces activités, afin que l’on puisse en rendre compte ultérieurement ». Toutefois, il y aura du travail pour mettre de l’ordre dans ce nombre « exceptionnel » de documents. Il faudra à présent les trier, faire un inventaire, puis un classement. Cela demandera surtout un gros travail de préparation en raison de la quantité importante. Une fois que tout aura été répertorié, il faudra réfléchir à la façon de mettre en valeur ces archives. Toutefois, il est encore trop tôt, selon Antoine Glaenzer, pour savoir ce qu’il en adviendra.

Antoine Glaenzer : « Voir comment le tabac était mis en valeur »

... pour une importance particulière

En plus de l’aspect souvenir et savoir-faire, il y a également une notion de prise de conscience là derrière. Certains documents pourraient s’avérer très utiles dans la compréhension de la société. Si l’on prend l’exemple des affiches marketing, elles regorgent d’informations utiles. « Cela peut aider les personnes qui s’occupent des addictions au tabac. De voir comment ce tabac était mis en valeur et quels codes il transmet. On se souvient qu’il y avait beaucoup de discours autour de la liberté et de la virilité qui étaient transmis sur ces affiches. Il faut donc se rendre compte de ce que c’était dans les années 80-90 », relate Antoine Glaenzer. Il y a donc une véritable utilité publique. Une chose est sûre, les archives cantonales ont du pain sur la planche. /lge


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus