Une association intercantonale pour guider la transition climatique dans l’agriculture

L'objectif d’AgroImpact est d'épauler les agriculteurs et réaliser des actions concrètes dans ...
Une association intercantonale pour guider la transition climatique dans l’agriculture

L'objectif d’AgroImpact est d'épauler les agriculteurs et réaliser des actions concrètes dans des fermes réparties dans les six cantons romands, notamment en matière de stockage de gaz carbonique dans les sols. Le Jura est partie prenante au projet

AgroImpact veut accompagner les agriculteurs dans la transition climatique. (Photo : libre de droit) AgroImpact veut accompagner les agriculteurs dans la transition climatique. (Photo : libre de droit)

Une nouvelle association intercantonale voit le jour dans le milieu de l'agriculture en Suisse romande. Pilotée depuis le canton de Vaud, AgroImpact veut accompagner la transition climatique de l'agriculture à travers la réduction de son empreinte carbone. L'objectif est d'épauler les agriculteurs et réaliser des actions concrètes dans des fermes réparties dans les six cantons romands. Le Jura est donc partie prenante. Il s'agit d'une collaboration entre pouvoirs publics, agriculteurs, industriels et associations écologistes. 

AgroImpact repose sur trois piliers : une validation et certification scientifique, un registre public des exploitations attestées et une plateforme de financement. Elle a développé un procédé qui permet de calculer non seulement les émissions précises d'un domaine agricole, mais aussi sa capacité à stocker du carbone dans le sol. Les résultats permettent de connaître l'empreinte carbone de l'exploitation, mais aussi de calculer avec précision l'équivalent CO2 de la production d'un litre de lait ou de vin, et d'un kilo de viande ou de céréales. Ses leviers d'actions sont l'installation de panneaux solaires et la diminution des engrais azotés de synthèse pour faire baisser les émissions, ainsi que l'apport de broyat de déchets verts sur une nouvelle parcelle chaque année pour augmenter son stockage de carbone dans les sols du domaine.


Le Jura impliqué dans le projet

Le directeur de la Chambre jurassienne d'agriculture François Monin fait partie du comité d'AgroImpact. Il nous a expliqué que les agriculteurs de la région pourraient être soutenus. Le Plan climat jurassien prévoit 100'000 francs dédiés au service de l’économie rurale pour faire des bilans carbone, notamment dans des exploitations agricoles. La mesure a été dernièrement validée dans le budget 2024 du canton du Jura.

À ce stade, c'est essentiellement le Canton de Vaud qui finance cette association à hauteur de 1,05 million de francs sur une période de cinq ans. À terme, elle devra s'autofinancer. AgroImpact veut se développer à travers la Romandie et se dit ouverte à intégrer des cantons alémaniques. /ats-emu


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus