Notre passé nous montre le chemin : Denise Béguelin

Denise Béguelin a été militante jurassienne puis secrétaire de l’Imprimerie Boéchat avant de ...
Notre passé nous montre le chemin : Denise Béguelin

Denise Béguelin a été militante jurassienne puis secrétaire de l’Imprimerie Boéchat avant de devenir la seconde épouse de Roland Béguelin

Denise Béguelin, militante jurassienne et seconde épouse de Roland Béguelin, nous raconte ses souvenirs. Denise Béguelin, militante jurassienne et seconde épouse de Roland Béguelin, nous raconte ses souvenirs.

Elle a vécu la lutte des Jurassiens au plus près de l’un des pères fondateurs du canton  : Denise Béguelin évoque ses souvenirs dans le cadre de la chronique «  Notre passé nous montre le chemin  » consacrée aux 50 ans du vote du 23 juin 1974. La Vadaise s’est engagée dans la lutte pour la création du canton du Jura au début des années 60. Elle a fait partie de l’AFDJ, l’Association féminine pour la défense du Jura. Denise Béguelin a ensuite été secrétaire de l’Imprimerie Boéchat qui était détenue par le Rassemblement jurassien et qui publiait le journal «  Le Jura Libre  ». Elle a ainsi travaillé aux côtés de Roland Béguelin avant de devenir la seconde épouse du secrétaire général du RJ. Denise Béguelin est ainsi la personne qui a le mieux connu toutes les facettes de l’homme Roland Béguelin et raconte sa première rencontre avec celui qui allait devenir son mari en 1982.

« La phrase de Roland le 23 juin, lorsqu’il dit  ''le Jura est libre'', je crois que je l’entendrai toute ma vie »

Denise Béguelin a donc milité au sein de l’AFDJ, l’Association féminine pour la défense du Jura. Elle a participé à de nombreuses actions comme celles qui avaient pour but de sensibiliser les parlementaires du Conseil de l’Europe à Strasbourg. Denise Béguelin a aussi pris part à diverses manifestations et a ainsi fait face aux grenadiers bernois à quelques occasions. Comme Roland Béguelin et tant d’autres, elle a été fichée par la police. Denise Béguelin raconte qu’un électricien qui était techniquement en charge de la mise sur écoute téléphonique de membres du RJ n’avait pas hésité à transmettre au Rassemblement jurassien la liste des militants surveillés. Elle évoque également ses premières actions pour l’AFDJ qui consistaient à faire du porte-à-porte dans les villages.

« Avec les grenadiers, on faisait la technique de la sauterelle »

La lutte des Jurassiens a aussi connu une résonnance internationale grâce à Roland Béguelin. Le secrétaire général du RJ a fondé, en 1971, la Conférence des communautés ethniques de langue française qui est ensuite devenue la Conférence des peuples de langue française. L’organisme rassemble divers territoires francophones comme le Jura, le Québec, la Wallonie, le Val d’Aoste ou encore l’Acadie. Denise Béguelin relève l’importance des liens entre ces différentes régions. Elle raconte, notamment, un épisode marquant lors duquel Roland Béguelin et une délégation jurassienne ont été reçus au Cameroun, en pleine brousse, à l’invitation d’un député du peuple pygmée.

« En 1978, on était 250 Jurassiens à aller au Québec et on a rencontré des gens merveilleux »

La prochaine chronique « Notre passé nous montre le chemin » sera consacrée à Bernard Zanetta. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes