Robert Sandoz va quitter le Théâtre du Jura

Premier directeur de l’institution culturelle depuis sa naissance en 2020, il va reprendre ...
Robert Sandoz va quitter le Théâtre du Jura

Premier directeur de l’institution culturelle depuis sa naissance en 2020, il va reprendre en 2025 la direction du Théâtre du passage à Neuchâtel où il réside

Une première page va se tourner à la direction du TDJ avec la départ de Robert Sandoz. (Photo : Théâtre du Jura) Une première page va se tourner à la direction du TDJ avec la départ de Robert Sandoz. (Photo : Théâtre du Jura)

Il restera celui qui a lancé les premières saisons culturelles du Théâtre du Jura. Robert Sandoz, en poste depuis le 1er janvier 2020, va quitter la direction de l’institution culturelle jurassienne pour reprendre, en 2025, celle du Théâtre du Passage à Neuchâtel, d’où il est originaire. « Je partirai après 5 ans d’investissement heureux dans une aventure nouvelle, plus proche de ma famille et de mes amis. Quand on est artiste, on a envie d'incorporer sa vie privée dans son travail. Ce n'est pas un projet de carrière, ce sont des petits détails humains », confie le directeur artistique qui assumera encore la programmation de la saison 2024-2025 avant son départ. Ce départ marque la fin d'un cycle après celui du responsable de médiation culturelle Camille Rebetez.


« Une histoire à succès qui doit beaucoup à Robert Sandoz »

Le Conseil de fondation du TDJ regrette sa décision, mais relève son « infatigable investissement » et sa présidente Geneviève Bugnon souligne « une histoire à succès qui doit beaucoup à Robert Sandoz et à son équipe, d'une feuille blanche il en a fait le vaisseau amiral de la culture jurassienne ». Sous sa houlette, le Théâtre du Jura a réussi son lancement avec un taux de remplissage de 87% sur l’année 2022 et des résultats financiers proches de l’équilibre.

Robert Sandoz : « Un choix déchirant entre deux lieux importants pour moi »

« Je quitte une institution saine et en plein essor », avance l’intéressé l’esprit tranquille avant de prendre la suite de Robert Bouvier à la tête de l’institution neuchâteloise qu'il a énormément fréquentée dans sa vie d'artiste. « C'est un choix déchirant parce que c'est choisir entre deux lieux importants pour moi. Le Théâtre du Passage, c'est l'endroit où j'ai fait mes premières créations professionnelles, où j'ai été programmé quasiment chaque année durant 23 ans, j'y ai dormi, mangé, écrit dans des coins cachés sur certains murs... C'est le seul théâtre qui pouvait me faire partir du Théâtre du Jura », souffle Robert Sandoz.


« Trouver la perle rare rapidement »

Le poste de directeur du Théâtre du Jura devrait être mis au concours par le Conseil de fondation dès la semaie prochaine. « L'idée est de trouver la perle rare rapidement. Il faudra une personne avec de l'expérience dans les institutions culturelles, il y a toutes les collaborations avec les milieux culturels jurassiens, et il faudra que cette personne puisse être à même de monter une programmation. Parce que c'est ça aussi le défi ! Le public a répondu présent les trois premières saisons, et il s'attend à avoir la qualité et la diversité proposées jusqu'à maintenant », dépeint Geneviève Bugnon. Le Conseil de fondation ne cherchera pas forcément un directeur issu du sérail jurassien, mais se focalisera surtout, selon sa présidente, sur « les compétences adéquates pour faire tourner ce bel outil ». /comm-jpi

Geneviève Bugnon : « Il faudra une personne d'expérience »


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus