La Blancherie se refait une beauté

Les travaux de restauration de la pelouse ont démarré ce mardi à La Blancherie. Toute la surface ...
La Blancherie se refait une beauté

Les travaux de restauration de la pelouse ont démarré ce mardi à La Blancherie. Toute la surface engazonnée sera refaite durant les prochaines semaines

Des travaux de scarification ont débuté à La Blancherie. Des travaux de scarification ont débuté à La Blancherie.

Les travaux sur la pelouse de La Blancherie ont débuté ce mardi. Avec la météo capricieuse de ces derniers mois la qualité du terrain est revenue régulièrement sur la table de ses différents utilisateurs, notamment sur celle des SR Delémont. Après 40 ans, il était temps de redonner un nouveau souffle au terrain vadais. « Il y avait des travaux à faire pour que la pelouse dure encore quelques années », explique le jardinier responsable du centre sportif de La Blancherie Jean-Michel Monin. L’idée est notamment d’avoir une pelouse qui réponde aux critères de l’élite du football helvétique, même si les autorités sont conscientes qu’il faudra un jour refaire complètement le terrain. Toutefois, les coûts sont colossaux, c’est pourquoi une solution moins durable a été privilégiée pour l’instant. Une entreprise spécialisée a donc été mandatée. Son but est de refaire toute la surface engazonnée.

Explication des travaux avec Jean-Michel Monin :

Près de 70% du gazon sera enlevé cette semaine. L’idée est de ressemer de la matière plus adaptée au aléas climatiques. Les tracteurs et autres machines ont donc envahi la pelouse. Dans un premier temps, le but est d’enlever du gazon tous les déchets morts et l’humus en surplus. Une fois ce travail accompli, l’entreprise va faire des micro-fentes sur tout le terrain pour y injecter plus de 150m3 de sable. « L’idée est de rééquilibrer toute la structure, car le sol est devenu trop humifère. Il faut donc introduire beaucoup de sable pour que le drainage se fasse bien », explique Jean-Michel Monin. Pour finir, de nouvelles semences seront effectuées afin de rééquilibrer les graminées et surtout limiter la présence de pâturin annuel, une substance qui porte préjudice aux terrains de sports.

Il faudra attendre entre deux et trois mois, selon la météo, pour refouler la pelouse de La Blancherie dans de bonnes conditions. Ces travaux permettront de maintenir le terrain dans un bon état durant cinq à six ans, selon Jean-Michel Monin. /lge


Actualisé le

 

Actualités suivantes