L’Hôpital du Jura maintient le cap malgré de gros défis

L’institution jurassienne a bouclé l’exercice 2023 avec un léger bénéfice, malgré l’augmentation ...
L’Hôpital du Jura maintient le cap malgré de gros défis

L’institution jurassienne a bouclé l’exercice 2023 avec un léger bénéfice, malgré l’augmentation des charges. Elle le doit en particulier à la hausse de ses activités.

Le directeur général de l'Hôpital du Jura Gautier Vallat (à gauche) et le président du Conseil d'administration Jacques Gygax sont satisfaits de l'exercice 2023 de l'institution. Le directeur général de l'Hôpital du Jura Gautier Vallat (à gauche) et le président du Conseil d'administration Jacques Gygax sont satisfaits de l'exercice 2023 de l'institution.

L’Hôpital du Jura tire son épingle du jeu malgré certains vents contraires. L’institution est parvenue à maintenir ses comptes à l’équilibre l’an dernier, malgré l’augmentation des charges en personnel et en matériel. Elle a présenté son bilan ce vendredi à la presse. L’H-JU doit ce résultat positif à l’augmentation de ses activités : +4% de patients hospitalisés en soins aigus et +3,4% d’activité ambulatoire. Le taux d’occupation moyen des unités de médecine s’est monté à plus de 90% l’an dernier. Signalons encore que la fréquentation des urgences a affiché une nouvelle hausse, avec près de 80 admissions par jour (ndlr : adultes et enfants). Cet afflux est problématique : « On est à l’étroit en termes de locaux et on atteint les limites en termes de personnel », indique le directeur général Gautier Vallat.


L’inflation comme principal bâton dans les roues

Les responsables de l’Hôpital du Jura ont affiché leur satisfaction, alors que de nombreux établissements hospitaliers de notre pays affichent de lourdes pertes. « Ce résultat est une prouesse », clame Gautier Vallat, le directeur général de l’institution. Prouesse, car les charges ont fortement augmenté, en particulier au niveau du personnel où la hausse atteint 3,3%, soit cinq millions de francs. Le prix des médicaments et les tarifs de l’énergie ont aussi pris l’ascenseur. Malgré ces charges, l’activité en hausse de l’H-JU a permis de relativiser ces augmentations considérables. Gautier Vallat souligne, par ailleurs, que la satisfaction des patientes et patients a atteint « des niveaux très élevés » et que la santé des collaborateurs est suivie avec attention dans un contexte d’afflux considérable. 

Pour l'année 2024, le directeur général se montre prudent. Certes, les assurances ont octroyé à l'institution une revalorisation tarifaire bienvenue pour 2024, mais le renchérissement accordé aux employés est à mettre dans la balance, tempère Gautier Vallat.

Gautier Vallat : « Très satisfaits d’avoir obtenu une revalorisation tarifaire »

Des projets importants sur les rails

L’Hôpital du Jura a continué à assurer sa vocation formatrice, en servant de tremplin pour de nombreux soignants et en proposant des plans de carrière au sein de l’institution. L’H-JU mène actuellement de grands projets, en particulier la Résidence des Franches-Montagnes à Saignelégier qui devrait ouvrir ses portes à la fin de l'année prochaine et les cabinets MEDIQO de médecine générale à Saignelégier et à Delémont qui doivent permettre de désengorger les urgences dès le mois d'août. Aussi, l’institution oeuvre d’arrache-pied pour le projet de nouvel hôpital au sud des voies, à Delémont. « C’est un projet sur lequel on a beaucoup travaillé en 2023 », déclare Gautier Vallat. L’Hôpital du Jura a défini ses besoins et s’est investi aussi pour le montage financier du projet. « On espère avoir des engagements plus précis d’ici à cet automne », conclut le directeur général. /mle


Actualités suivantes

Articles les plus lus