L’État reconnaît qu’il aurait pu consulter davantage sur le dossier du CEJEF

Plusieurs acteurs ont été surpris par la réorganisation de la formation professionnelle jurassienne ...
L’État reconnaît qu’il aurait pu consulter davantage sur le dossier du CEJEF

Plusieurs acteurs ont été surpris par la réorganisation de la formation professionnelle jurassienne en vue de l’accueil de Moutier, faute d’avoir été consultés. Le ministre Martial Courtet invoque un manque de temps et assure que certains déménagements de classes seront compensés.

Quatre classes déménageront de Porrentruy à Moutier, les effectifs de deux d'entre elles devraient être compensés. Quatre classes déménageront de Porrentruy à Moutier, les effectifs de deux d'entre elles devraient être compensés.

La réorganisation de la formation professionnelle jurassienne en vue de l’accueil de Moutier va engendrer des mouvements d’effectifs. Avec la création du nouveau pôle de formation à Moutier présentée par l’État il y a une semaine, certaines classes du CEJEF déménageront dans la cité prévôtoise depuis Delémont, mais aussi depuis Porrentruy. L’annonce a surpris certains acteurs, notamment à Porrentruy où professeurs et responsables politiques n’avaient aucune idée de ce qui les attendait. « C’est un dossier sensible et je crois qu’il faut une très grande clarté de la part du Gouvernement. Et c’est vrai, sur ce sujet-là, nous avons été étonnés de l’apprendre dans les médias », confie le maire de Porrentruy, Philippe Eggertswyler.


« Réflexion adoptée sans concerter plusieurs des acteurs concernés »

Devant le Parlement cette semaine, le député Rémy Meury (CS-POP) a aussi regretté « une réflexion adoptée sans concerter plusieurs des acteurs concernés, notamment les enseignants du CEJEF ou encore les Commissions parlementaires ». Le ministre de la Formation Martial Courtet reconnaît que l’État aurait pu consulter davantage. « Dans l’idéal il faudrait consulter toutes ces personnes, on peut regretter cela. Mais rappelons-nous d’où nous venons : le 7 juillet 2022, les autorités bernoises disent qu’elles déplacent tout ce qu’il y a à Moutier (NDLR Le CEFF) à Bienne, y compris plus de la moitié de Jurassiens. Face à un tel dossier avec de telles pressions politiques, je dois reconnaître que l’on a manqué de temps dans ce dossier pour finaliser, mais la version finale n’aurait pas été différente de celle que nous avons proposée », explique Martial Courtet.

Martial Courtet : « Je dois reconnaître que l’on a manqué de temps. »

Concrètement pour Porrentruy, 4 classes, soit environ une soixantaine d’élèves, déménageront à Moutier. Mais un vieil accord signé entre Delémont- Porrentruy et le Département de la formation - dirigé à l’époque par Elisabeth Baume-Schneider - garantit une répartition équitable des élèves de la division commerciale : 60% à Delémont, 40% à Porrentruy. Martial Courtet promet que les départs de Porrentruy seront en partie compensés dès 2027. « Cet équilibre entre Porrentruy et Delémont sera maintenu. Les polymécaniciens et la maturité technique post-CFC seront déplacés, on parle ici d’environ 35 élèves. Et pour les deux classes de la division commerciale (NDLR « Economie » et « Type services »), il y aura un rééquilibrage. Donc on peut résumer ce dossier au fait que, pour Porrentruy, le changement sera de l’ordre de grandeur de 35 apprentis », rassure le ministre en charge de la formation.


« On va rester très vigilant sur la suite de ce dossier »

« Cette convention est de nature à nous rassurer. Maintenant on va rester très très vigilant sur la suite. Porrentruy est une ville estudiantine, elle doit continuer à être ce pour quoi elle est connue et reconnue, donc c’est important pour moi d’être vigilant et que le Conseil municipal porte un œil très attentif sur l’évolution de ce dossier », prévient le maire Philippe Eggertswyler. Porrentruy s’interrogeait aussi sur le sort de son Lycée cantonal avec la perspective de l’arrivée de la maturité en 4 ans. L’État l’a assuré, là aussi, qu’aucune réflexion sur un quelconque déplacement du lycée n’était à l’étude. /jpi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus