Les moissons paieront probablement le prix de l’eau dans le Jura

Le rendement des céréales ne sera pas aussi élevé que les années précédentes. En cause : la ...
Les moissons paieront probablement le prix de l’eau dans le Jura

Le rendement des céréales ne sera pas aussi élevé que les années précédentes. En cause : la météo pluvieuse et fraîche des derniers mois.

Responsable du dicastère «  Productions végétales  » à AgriJura, Céline Turberg est aussi à l'heure des moissons.
Responsable du dicastère « Productions végétales » à AgriJura, Céline Turberg est aussi à l'heure des moissons.

La période des moissons est lancée dans les champs jurassiens, avec la récolte de l’orge. Les agriculteurs sont actuellement à pied d’œuvre et circuleront beaucoup sur les routes du canton ces prochaines semaines. 

Avec le temps humide de ces derniers mois, le rendement sera très probablement plus faible en comparaison aux années précédentes. « La météo a fait beaucoup. Normalement, le soleil est là pour remplir le grain et lui faire prendre du poids. Mais avec le printemps pourri que nous avons eu – avec beaucoup de précipitations et des températures pas très chaudes – il a difficilement mûri », explique l’agricultrice Céline Turberg, responsable du dicastère « Productions végétales » à AgriJura.

Par ailleurs, les caprices de la météo font que les agriculteurs doivent souvent jongler pour organiser leur travail. « Pour nous, c’est un peu compliqué. On a très peu de laps de temps pour faire nos travaux dans les champs. On suit la météo presque chaque heure pour faucher, savoir si on peut faire du foin ou d’autres choses. C’est vraiment au jour le jour. Nous faisons nos travaux quand nous pouvons et nous essayons d’y arriver », dit encore Céline Turberg. /rch


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus