Election au Conseil des Etats : second tour

Les électeurs bernois se rendent aux urnes aujourd’hui pour le second tour de scrutin de l’élection ...
Election au Conseil des Etats : second tour

L'ancien maire de Bienne, Hans Stöckli espère obtenir l'un des deux précieux sièges à la Chambre haute L'ancien maire de Bienne, Hans Stöckli espère obtenir l'un des deux précieux sièges à la Chambre haute

Les électeurs bernois se rendent aux urnes aujourd’hui pour le second tour de scrutin de l’élection au Conseil des Etats. Quatre candidats briguent les deux sièges à Berne. Il s’agit des deux sortants l’UDC Adrian Amstutz et le PBD Werner Lüginbühl ainsi que le socialiste Hans Stöckli et un sans-parti Joseph Rothenflüh. Gauche ou droite, les ayant-droits bernois doivent trancher pour élire leurs représentants au Conseil des Etats. Si le siège du PBD Werner Luginbühl ne semble, à priori, pas menacé, une non-réélection à la Chambre haute serait désastreuse pour le politicien de Krattigen qui perdrait alors tout mandat sous la Coupole.

Un duel Amstutz-Stöckli

Mais le grand duel de ce deuxième tour de scrutin oppose l’agrarien Adrian Amstutz à l’ancien maire de Bienne, Hans Stöckli. Le conseiller national biennois s’était placé au 3ème rang, à l’issue du premier tour, derrière les deux candidats sortants, avec un retard de 13'790 voix. La lutte s’annonce donc ardue pour le socialiste seelandais. Hans Stöckli pourrait toutefois récolter des voix du centre-droite, faute de candidat PLR au second tour. De son coté, Adrian Amstutz espère draguer les voix des électeurs du Jura bernois qui avaient voté massivement pour le socialiste biennois au premier tour. Le candidat UDC bénéficie toutefois d’un atout de taille. Sa réélection aux Conseil des Etats permettrait par conséquent, à l’agrarien neuvevillois Jean-Pierre Graber de retrouver son siège au Conseil national. /nlo    


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus