Un signal clair pour le Thermoréseau

Thermoréseau au cœur des discussions. Jeudi soir, le conseil de ville de Porrentruy a accepté ...
Un signal clair pour le Thermoréseau

Hôtel de ville

Thermoréseau au cœur des discussions. Jeudi soir, le conseil de ville de Porrentruy a accepté l’augmentation du capital-actions pour créer une seconde centrale thermique. Les discussions ont été vives, pas sur le principe mais sur le montant. Le conseil municipal proposait 2000 actions à 250 francs, soit une somme de 500'000 francs. Mais le parti socialiste a proposé, en début de séance, 3'200 actions à 250 francs, soit une souscription à hauteur de 800'000 francs. C’était la recommandation de la commission des eaux et de l’environnement. Le PDC, le groupe Passage et le PCSI ont soutenu la première variante, alors que le PS et le PLR ont opté pour la seconde.

 

Un vote serré

 

Après une courte pause où certains ont changé d’avis, le vote s’est déroulé et il a été serré 20 voix contre 17, au deuxième essai. Pour trois voix d’écarts le conseil de ville a accepté d’augmenter son capital-actions à 800'000 francs. Les arguments mis en avant étaient la volonté de garder un certain contrôle sur cette société, pour éviter que les décisions ne se prennent en dehors du canton. Selon Gabriel Voirol, le conseiller municipal en charge de l’environnement, ce montant devrait assurer à la commune de Porrentruy la seconde place dans les détenteurs de capital-actions, derrière le canton.

 

Et à l'avenir

 

Le directeur de Thermoréseau et conseiller de ville, Manuel Godinat, était présent lors de la séance en tant qu’auditeur. C’est avec une grande émotion qu’il a accueilli cette décision primordiale pour l’avenir du Thermoréseau. L'augmentation du capital-actions à 3 millions de francs a été calculée pour laisser cette entreprise en mains régionales. C’est au tour de Fontenais en juillet d’accepter l’achat de capital-actions à hauteur de 50'000 francs. Viennent ensuite les actionnaires actuels principaux, comme le Canton, puis les autres actionnaires. Et si ces 3 millions d’actions n’ont pas été réservées, Thermoréseau s’ouvrira à d’autres actionnaires extérieures. L’objectif du Conseil de ville en achetant 800'000 francs d’actions est de diminuer au maximum ce risque de voir cette entreprise dirigée par des privés. Au vue de l’avancée du projet, Manuel Godinat espère pouvoir déposer le permis de construire de cette seconde centrale à la rentrée scolaire.

 

Le rouge domine dans les comptes de Porrentruy

 

Les conseillers de ville ont ratifié jeudi soir l’exercice 2011 qui se boucle sur un déficit de plus d’ 1,2 millions de francs. Le PLR et le PCSI ont notamment pointé du doigt les charges liées qui prennent l’ascenseur depuis quelques années. Les partis réclament l’intervention de l’Etat. Les élus ont également remarqué que plusieurs communes jurassiennes présentent des bénéfices pour 2011.

 

En bref

 

Les élus ont également accepté d’octroyer un crédit de 173'000 francs pour l’achat d’une nouvelle balayeuse. Cet engin de voirie sera mis à disposition des communes de la couronne de Porrentruy, dans le cadre de la collaboration intercommunale.

La motion du groupe Passage intitulée « A chacun son tour » concernant la rotation du poste de Président du conseil de ville a été refusé.

Refus également pour la motion du parti socialiste, elle demandait la création d’un lieu non-confessionnel de recueillement pour des funérailles.

Par contre, la motion du PDC-JDC intitulé «  Hôtel de ville accessible à tous » a été approuvé. Une étude est en route.

Les motions de groupe Passage concernant le transfert de carte journalière de main en main et des états-généraux de la vieille ville ont été plébiscité. /nqu


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus