La future politique agricole inquiète

Les agriculteurs jurassiens sont inquiets à l'idée d'adopter la nouvelle politique agricole ...
La future politique agricole inquiète

Les agriculteurs jurassiens ne sont pas convaincus par la nouvelle politique agricole 2014-2017. Un forum a eu lieu jeudi à Courtemelon. Le Directeur de l'Office fédéral de l'agriculture, Bernard Lehmann, a présenté les grands traits de la nouvelle politique, devant une centaine de personnalités de l'agriculture jurassienne, dont un bon nombre de paysans. L'assemblée s'est montrée curieuse. De nombreuses questions ont été posées. On a ressenti une certaine inquiétude parmi les participants. Les agriculteurs doivent prendre certaines mesures pour répondre aux attentes de l'Office fédéral et elles sont coûteuses. Mais tous vont se plier aux nouvelles exigences par amour pour leur métier. Le ministre jurassien de l'économie, Michel Probst, a affirmé que le Gouvernement allait suivre avec attention l'évolution de l'agriculture jurassienne notamment durant cette période de transition. Celle-ci ne devrait pas trop être affectée par les mesures à adopter. Les exploitations jurassiennes ont en effet de grands terrains, ce qui leur permet de voir venir.

 

Où va-t-on ?

C'est la question qui était sur les lèvres de tous les paysans. Alors que les exploitations jurassiennes répondent admirablement à la politique actuellement en vigueur, ils doivent changer certaines de leurs habitudes et encore améliorer leur travail. Les agriculteurs reprochent aux autorités d'en demander toujours plus, alors que leur revenu reste stable, voire diminue. L'un d'eux reprochait à l'Office de «rajouter des contraintes tous les quatre ans, alors qu'elles ne sont pas forcément justifiées». L'avenir nous dira si la politique agricole 2014-2017 satisfera les autorités ou si de nouveaux aménagements seront encore exigés. /mle


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus