Lignum Jura et l'AJEF répondent aux CJ

Les arguments des CJ ne plaisent pas à Lignum Jura, ni à l'Association Jurassienne d'Économie ...
Lignum Jura et l'AJEF répondent aux CJ

 Les traverses en bois devraient peu à peu disparaître des voies des Chemins de Fer du Jura

Les arguments des CJ ne plaisent pas à Lignum Jura, ni à l'Association Jurassienne d'Économie Forestière. Les Chemins de Fer du Jura ont annoncé, à la fin du mois passé, renoncer à recourir aux traverses en bois sur le site de la gare du Noirmont. Ils ont en outre affirmé que celles en béton étaient plus stables, moins polluantes, et surtout plus économiques.

La plupart de ces arguments sont démentis par les deux associations qui militent en faveur de la production de bois dans la région. Lignum Jura et l'AJEF estiment que les produits utilisés pour imprégner le bois respectent de plus en plus l'environnement. Leur élimination permet de produire de la chaleur, alors que celle des traverses en béton nécessite de l'énergie pour les détruire. Mais la position des CJ devrait inciter la compagnie à faire appel de plus en plus souvent à des traverses en béton, au détriment de celles en bois.

Selon les deux associations, l'économie forestière pourrait souffrir de ce choix. Les traverses constituent un débouché essentiel pour le hêtre, essence qui représente la majorité du capital forestier jurassien. L'affaiblissement du marché des traverses pourrait conduire à une disparition progressive des emplois dans les entreprises forestières et dans les scieries. /comm+mle


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus