« Un budget d’austérité »

Moutier reste dans les chiffres rouges. Le budget 2014 de la ville table sur un déficit de 1,7 million de francs. Il a été présenté à la presse mercredi matin. « C’est un budget d’austérité, c’est le maximum supportable », s’est exclamé le maire de la cité prévôtoise Maxime Zuber. Il estime que « le transfert et la répartition des charges fédérales et cantonales pèsent toujours plus sur les charges communales ». Ces coûts liés représentent 1,3 million de francs pour Moutier, l’équivalent d’une quotité d’impôts à 1.7 alors qu’elle est aujourd’hui à 1.94.

Moins d’argent pour les associations

Ce budget aurait pu être encore plus déficitaire, mais le Conseil municipal a décidé de limité l’excédent de charges. Ainsi, toutes les dépenses non liées ont été revues, des économies ont été faites dans tous les départements, alors que les subventions et les soutiens aux associations vont diminuer. « Si nous ne faisons pas ces économies en 2014, nous devrons être encore plus sévères par la suite. Nous sommes conscients que l’avenir n’est pas rose et nous avons essayé de les limiter », justifie Silvia Rubin, conseillère municipale en charge des finances.

Les investissements se montent à plus de 5,7 millions de francs pour l’an prochain. « Il y a un ou deux projets qui sont attendus et souhaités, notamment la première partie de la construction d’une nouvelle école ménagère et le projet d’aménagement de l’entrée de la piscine », avance Silvia Rubin.

Ce projet de budget sera soumis au Conseil de ville le 4 novembre. La quotité d’impôts demeure à 1.94. Les autres taxes restent inchangées. /msc


Actualisé le