Suicide assisté : le point dans le Jura

Un sujet sensible s’est invité à l’heure des questions orales mercredi au Parlement jurassien ...
Suicide assisté : le point dans le Jura

Jacques Gerber Jacques Gerber a expliqué que 0,4% des décès dans le Jura sont issus de suicides assistés.

Un sujet sensible s’est invité à l’heure des questions orales mercredi au Parlement jurassien. La députée PCSI Géraldine Beuchat a demandé un point de situation sur le suicide assisté dans le Jura. Les élus avaient accepté en janvier 2013 une motion transformée en postulat, demandant l’étude d’une législation qui introduit le suicide assisté dans les établissements sanitaires publics. Le Gouvernement jurassien ne s’est plus prononcé depuis.

Reprise des discussions le printemps prochain

Dans sa réponse, le ministre de la Santé Jacques Gerber a expliqué que le travail sur le sujet a été suspendu dans l’attente des arrivées du nouveau chef du département et du nouveau médecin cantonal. Les discussions vont reprendre le printemps prochain. «Un débat de société va inclure des membres de tous les secteurs concernés, soit le corps médical, les associations de patients, les établissements sanitaires et médico-sociaux, le clergé et les juristes. La réflexion doit évoluer. Si c’est nécessaire, un projet de base légale pourra être mis en large consultation pour une éventuelle entrée en vigueur de la loi dans le courant 2018 », a déclaré Jacques Gerber.

Chiffres stables dans le Jura : 0,4% des décès en 2015

Le ministre de la Santé a aussi fait le point sur les chiffres du suicide assisté. Le nombre de cas en Suisse est passé de 50 en 1998 à plus de 700 en 2015. Dans le Jura, les chiffres sont stables depuis plusieurs années. « L’association Exit a reçu en 2015 neuf demandes de suicide assisté de la part de citoyens jurassiens, qui ont abouti à cinq actes. Cela représente pour le canton 0,4% du total des décès. Aucun abus n’a été signalé ». /rch


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus