Pêche ouverte au Parlement jurassien

Le Parlement jurassien attrape les cannes et les hameçons. Le député socialiste Ami Lièvre ...
Pêche ouverte au Parlement jurassien

La pêche et la santé des cours d'eau sont des dossiers sur lesquels le Gouvernement jurassien devra plancher

 (Photo: archives)

Le Parlement jurassien attrape les cannes et les hameçons. Le député socialiste Ami Lièvre a déposé, cette semaine au législatif cantonal, deux motions, un postulat et deux questions écrites concernant la pêche et la santé des cours d’eau dans la région. Ce passionné de pêche s’inquiète de la qualité des eaux jurassiennes, à quelques semaines de l’ouverture de la pêche, prévue le 4 mars.

 

Une problématique qui dure

Ami Lièvre veut faire avancer le dossier des droits de pêche privés dans le Val Terbi. En effet, la Gabiare, la Scheulte et le ruisseau de Montsevelier échappent actuellement au contrôle du canton en matière de pêche, car ces cours d’eau sont régis par des droits privés. Le Jura fait d’ailleurs office d’exception dans ce domaine.

Dans ses nombreuses interventions, Ami Lièvre s’inquiète aussi de la santé de la Birse et de la Coeuvatte et souhaite des nouvelles de l’évolution de ces cours d’eau. Dans une motion, le député socialiste, ancien chef du laboratoire des eaux du canton, demande au Gouvernement jurassien d’intervenir pour diminuer l’action prédatrice du harle bièvre sur les populations de truites du Doubs et de la Birse. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus