Le Jura planche sur l’augmentation de sa population

Quelques remarques mais pas d’oppositions de fond sur la Conception directrice du développement ...
Le Jura planche sur l’augmentation de sa population

Les députés au Parlement jurassien ont pu débattre mercredi de la Conception directrice du développement territorial qui prévoit de passer à 80'000 habitants d’ici 2030

Parlement jurassien Le Parlement jurassien s'est penché sur la Conception directrice du développement territorial (photo: archives)

Quelques remarques mais pas d’oppositions de fond sur la Conception directrice du développement territorial. Le dossier a été traité mercredi par le Parlement jurassien. Il n’a pas fait l’objet d’un vote puisqu’il relève de la compétence du Gouvernement. Le document dessine le visage d'un canton du Jura à 80'000 habitants d'ici 2030. Il prévoit la création de trois pôles urbains – Delémont, Porrentruy et Saignelégier - qui accueilleront l'essentiel de l'augmentation de la population, soit 93%. Moutier appartiendra à cette catégorie en cas de transfert dans le canton du Jura.

La conception fixe également la mise en place de trois communes industrielles relais - Haute-Sorne, Boncourt et Les Bois – qui abriteront 7% de la hausse. Quant aux autres villages, l'objectif vise à stopper l’érosion de leur population.

 

Des avis positifs avec toutefois quelques nuances

Tous les partis politiques adhèrent globalement au document, à l’issue des débats au Parlement jurassien. Le PDC, tout d’abord, souhaite un développement équilibré entre les districts et demande une attention particulière au Gouvernement concernant l’avenir des villages.

Position similaire de la part du PLR qui estime que la volonté d’arrêter la baisse démographique dans les villages est louable. Il milite ainsi pour un assouplissement de certaines lois lors de la réhabilitation des centres anciens, notamment.

L’UDC demande également plus de souplesse de la part de l’administration cantonale dans ce domaine. Le parti doute, par ailleurs, de l’opportunité de concentrer 60% de la hausse démographique dans le seul pôle urbain de Delémont.

Le PCSI souligne l’importance de rapprochements entre les pôles urbains et les communes industrielles relais. Il demande, par ailleurs, l’appui du Gouvernement pour maintenir la population des villages. Le PS, quant à lui, affirme que le canton devra prendre ses responsabilités dans la réhabilitation des centres anciens des petites communes, notamment lors de l’octroi de budgets.

Enfin, les grandes lignes de la conception sont justes, selon les Verts et le CS-POP. Le groupe politique estime toutefois que le document fait la part trop belle à la quantité plutôt qu’à la qualité. Pour les Verts et le CS-POP, il n’est plus possible de laisser un blanc-seing aux communes dans le développement territorial.

A noter encore que la conception directrice du développement territorial doit permettre de poursuivre la révision du plan directeur cantonal. Le Parlement pourra directement se prononcer sur ce dernier document. /fco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus